Change The Pathway
Grandepolis

Par Jérémy Séjourné le 10 novembre 2018

On a de jolis groupes en France. Qui font de la jolie musique. Vraiment. Rendons nous du coté de Valence à la découverte du second EP de Grandepolis afin de vérifier si les espoirs portées après la sortie en 2016 du premier essai éponyme étaient fondés. Cinq titres au compteur et la promesse d'un trip pop soul électro envoûtant, voilà qui est alléchant.


Les premières notes de piano résonnent au rythme des claquements de doigts. Une guitare funky discrète fait groover progressivement "Change The Pathway" et laisse apparaître quelques cuivres pour accompagner la voix fantomatique du chanteur. La basse elle, se veut tantôt jazzy, tantôt martiale et l'invitation au voyage ne pouvait pas mieux commencer.


Sans trop vouloir détailler les morceaux et vous laisser la surprise, il existe une réelle constante dans cet EP : une incroyable onde positive qui ne donne qu'une envie: lâcher prise, s'évader dans ses rêves en redéfinissant ses priorités et "faire de soi un Homme meilleur".


A grand renfort de sonorités électro planantes et de divers effets synthétiques, le jeu des Français abat toutes les cartes intéressantes à jouer pour nous captiver et parvient grâce à cela, à nous peindre cinq tableaux qui, mis bout à bout, représentent le monde imaginaire dans lequel ils veulent nous transporter. Vient alors cette impression d'ouvrir une porte, puis une autre et derrière chacune d'entre elles, la promesse d'une nouvelle évasion. "Friends" est ici l'exemple le plus flagrant, nous conviant à célébrer l'amitié sur fond de rythmiques aux parfums indiens et asiatiques aidé par son refrain des plus fédérateurs. Le ton se durcit sur "Fucking Wrong", laissant une guitare beaucoup plus rock n'roll se déchaîner après un pont bien amené tandis que celui de "Silent Train" lorgnerait plus du coté du disco.


Il se dégage de ces compos à tiroirs une réelle maturité d'écriture et malgré l'ambiance quelque peu mélancolique de certains passages, aucune vague d'ennui n'est à signaler à l'horizon. Bien au contraire, en y regardant de plus près, nous avons affaire ici à des compositeurs passionnés, prêt à marier les styles tout en gardant leur identité propre.


Euphorisant. Voilà bien un mot qui décrit la musique délivrée pendant vingt minutes par ce quatuor attachant et décidément touche à tout. A quand les vingt prochaines ?

Informations

Notre sélection

  • Change The Pathway
  • Fucking Wrong
  • Silent Train

Note RUL

4 / 5

Ecouter l'album

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des remontées de contenus de plateformes sociales. En savoir plus. OK