ReportsSlideshow

WHILE SHE SLEEPS @ Le Trabendo (01/02/19)

Quel plateau nous trouvons ce soir au Trabendo ! En cet hiver bien tristoune, Alternative Live rassemble la fine crème du metal moderne. Les Anglais de While She Sleeps s’imposent comme l’un des groupes sur lequel il faudra compter à l’avenir. Ils enchaînent un deuxième concert complet à Paris, un an après La Maroquinerie brûlante de janvier 2018. Loz et ses potes sont accompagnés par les monstrueux Stray From The Path, valeur toujours sûre. Le prochain album devrait arriver sous peu pour nous nettoyer les conduits. Les British de Trash Boat apportent la caution mélodique de la soirée tandis que les Marseillais de LANDMVARKS se taillent une belle part du gâteau sur cette jolie tournée. Vous êtes prêts ? Attention aux mirettes !

Malheureusement pris en pleine interview, le set de LANDMVRKS aura débuté bien trop tôt pour pouvoir y assister. Mais saluons le fait qu’un groupe français soit sur l’une des tournées les plus sexy de l’année. Espérons que cette expérience leur apporte la reconnaissance qu’ils méritent !


On attaque donc la soirée avec TRASH BOAT. C’est dans un Trabendo déjà bien rempli que les Anglais montent sur scène pour envoyer leur pop punk burné. Bien que première date de cette tournée, la formation semble déjà bien chaude et livre une prestation entière et enthousiaste. Le groupe communique pas mal avec un public qui semble, en parti, acquis à la cause. Cela fait chaud au cœur pour une formation dite de “première partie”. Après une petite demie heure, Trash Boat quitte la scène en ayant grandement réussie sa mission de chauffer une salle déjà bien motivée.


Stray From The Path allume l’incendie

Après le changement de plateau réglementaire, ce sont les ricains de STRAY FROM THE PATH qui envahissent la scène. Drew au chant semble plus en forme que jamais. Sa coloration orange le rend encore plus rayonnant. Le groupe entame un set qui rassemblera surtout les tubes issus de ses trois derniers albums. De “Badge & A Bullet” en passant par l’incroyable “The House Always Wins”, le groupe offre un set incendiaire. Le thermos de la salle, déjà bien chaude, augmente d’une dizaine de degrés. Ça slamme dans tous les sens, l’assemblée est constamment invitée à venir sur scène pour festoyer avec les musiciens. Ce joyeux bordel emballe l’ensemble de l’auditoire et met dans le jus un groupe qui ne semblait pas s’attendre à une telle première date de tournée, à Paris de surcroît. Après une dizaine de titres, Stray From The Path quitte la scène victorieux. Le quatuor, en dix passages à Paris, n’aura jamais fait de tête d’affiche. Mais les ricains ont su se construire une fan base solide qui est clairement au rendez-vous à chaque fois.


L’avènement While She Sleeps

Mais la véritable attraction de la soirée, c’est WHILE SHE SLEEPS. Le groupe d’abord outsider de la scène metalcore, dans l’ombre des Architects et autres Bring Me The Horizon, devient enfin un de ces groupes sur qui on peut compter. Un mois avant la sortie du quatrième album “So What!”, le quintette originaire de Sheffield envahit un Trabendo plein à craquer. L’entrée de la bande se fait sur le nouveau single “ANTISOCIAL” que l’audience connait déjà par cœur. S’en suit un “You Are We” presque uniquement chanté par les nombreux fans du groupe et vous avez le début de set le plus chaud du mois de février ! Les Anglais ne s’économisent pas sur scène et semblent à la fois très heureux, mais également surpris de l’accueil que leur réserve le public parisien.


Loz, bien qu’il ait fait d’énormes progrès sur son chant et sa gestion de sa voix, semble un peu à court de souffle parfois. Mais la foule est bien trop en feu pour que cela nuise au bon déroulement de la soirée. While She Sleeps enchaîne les morceaux issus de ses quatre albums, même si l’accent est surtout mis sur “You Are We” (2017). Les titres les plus anciens ne sont pas en reste pour autant : “Brainwashed” déclenche une belle hystérie tandis que “Four Walls” résonne tel un hymne. Le Trabendo s’en donne à cœur joie sur ce refrain si emblématique. Le groupe quitte la scène après neuf petites chansons. Même si l’on sait qu’un rappel est à venir, on reprendrait bien un deuxième set dans la tronche sans broncher !


Empire Of The Mess

“Silence Speaks” est lancée au public qui ne s’économisera pas sur la partie habituellement chantée par Oli Sykes. Sûrement l’un des meilleurs titres du groupe qui ne perd pas de son intensité en live. Puis, s’en vient “Hurricane” pour clôturer cette brûlante soirée. Loz, encore très généreux ce soir, quitte la scène pour venir se balader dans la salle. Partant du fond du Trabendo, le longiligne frontman se fait porter par la foule pour regagner la scène et terminer ce set en beauté. While She Sleeps quitte Paris après une petite heure de set. Frustrant certes, mais un défouloir tellement jouissif que personne ne semble en vouloir aux Anglais.


Vous l’aurez compris, il sera compliqué de ne pas placer ce concert dans les moments marquants de l’année à venir. Chaque groupe a donné le meilleur de soi-même dans une ambiance bon enfant et chaleureuse. Vivement le retour de While She Sleeps dans nos contrées. Et dans une salle plus grande car la formation peut clairement prétendre à remplir des jauges plus importantes !

While She Sleeps Setlist Le Trabendo, Paris, France 2019, So What? EU Album Release Tour



Ecrire un commentaire

Nathan Le Solliec
LE MONDE OU RIEN