Reports

WALK OFF THE EARTH @ Zénith (15/04/18)

Connus du grand public pour leurs reprises plus originales les unes que les autres, les Canadiens de Walk Off The Earth étaient de passage dans la capitale parisienne ce dimanche, afin de venir à la rencontre de leur public français et de leur présenter leurs morceaux originaux. Retour sur cette soirée faite de hauts et de bas.

C’est dans un Zénith réduit au maximum pour ne pas laisser voir le peu de places vendues, que les Canadiens tout droit venus de Toronto, DARENOTS, ouvrent la soirée. L’accueil de l’audience est un peu froide et la prestation du quatuor, bien qu’énergique, laisse l’assemblée un peu perplexe. Entre morceaux aux influences hip hop et d’autres beaucoup plus reggae, la foule ne semble pas conquise et ne bouge que très timidement. La reprise décalée de Gorillaz et la venue surprise de l’un des membres de la tête d’affiche sur scène peinent à réveiller le public français. Lorsque les lumières se rallument pour trente minutes d’entracte, les commentaires sont mitigés, si ce n’est amusés.

C’est sur les coups de 21h que le headliner, WALK OFF THE EARTH, fait sa grande entrée sur scène. L’auditoire est déjà plus enthousiaste et chante volontiers en choeur sur la première reprise de la soirée, “Shape Of You” d’Ed Sheeran. Difficile, en même temps, de passer à côté de ce titre qui a fait le tour des radios mondiales, et difficile donc de ne pas en connaître les paroles. C’est une arrivée en grande pompes que nous réservent les cinq Canadiens : jeux de lumières, effets scéniques en tout genre et une scène joliment aménagée.

Ce qui frappe tout de suite l’assemblée, c’est à quel point les musiciens sont à l’aise et à quel point la mise en scène est travaillée. Tout semble être millimétré, de la voix de chacun à l’enchaînement des chansons (car il y en a un paquet sur la setlist !), jusqu’à la façon de bouger et de saluer les spectateurs. De la même façon que les musiciens gèrent leur décor sur les vidéos YouTube qui les ont fait connaître du grand public, ils gèrent chaque centimètre carré de la scène et l’exploitent au maximum. Ainsi, à chaque changement de morceau, un membre du quintette est mis en avant, de quoi satisfaire tout le monde, donc !

 

 

Le plus grand défi du groupe, ce soir, c’est d’introduire quelques unes de ses chansons originales au milieu des reprises finement arrangées qui ont fait son succès. Et, vu les chants et les réactions enthousiastes du Zénith, c’est pari gagné. Du tout dernier single, “NOMAD” à “Home We’ll Go”, en passant par “5th Avenue”, la salle, bien que pas complètement remplie, s’en donne à cœur joie. Si bien que la formation se lance dans une cover de la fameuse et incontournable “Bohemian Rhapsody” (Queen) et décide de laisser chanter le second couplet à l’assemblée, ne l’accompagnant qu’instrumentalement. Un joli moment de cohésion qui ne peut que nous donner des frissons !

 

 

Lorsque l’heure du rappel sonne, c’est un tout nouveau décor qui nous attend et de nouvelles chansons issues des précédents albums qui nous sont présentées. Mais les reprises sont vite de retour et nombreuses sont les personnes dans la salle qui auront apprécié l’effort du quintette de chanter en français, la très connue (et très kitsch) “Champs Élysées” de Joe Dassin, qui s’enchaîne de façon très curieuse avec “Hey Ya” de OutKast. Ça surprend un peu mais le fait est que ça fonctionne !

 

 

Le choix de terminer le set sur la jolie mais pleine de nostalgie “Sing It All Away” est malin, et colle parfaitement avec le décor étoilé derrière les musiciens et les ballons multicolores qui tombent sur la foule. De nombreux remerciements plus tard, ainsi que quelques petits clins d’oeil au merchandising que plusieurs membres de WOTE portent, les lumières se rallument sur un Zénith conquis par le spectacle.

 

 

Avec un show à l’américaine et une setlist mêlant de façon plutôt équilibrée les reprises et les morceaux originaux, les Canadiens de Burlington ont conquis un Zénith, certes loin d’être rempli, mais malgré tout ravi de sa soirée.

Setlist :

Shape Of You
Rule The World
Gang Of Rhythm
Happy
Taekwondo
Hold On
Hello
Closer
Fire In My Soul
NOMAD
Issues
5th Avenue
Home We’ll Go
5 Peeps One Guitar Medley
Bohemian Rhapsody
—-
Beard Guy
Red Hands
Champs Elysées
Hey Ya
Sing It All Away

Ecrire un commentaire