Reports

VEGASTAR @ Backstage By The Mill (23/10/15)

Vendredi, les Français de Vegastar, groupe emblématique du rock français des années 2000, se retrouvaient sur la scène du Backstage pour fêter les dix ans de “Un Nouvel Orage”. RockUrLife était présent à ce (probablement) dernier concert.

C’est dans une salle plus que pleine que se jouera le show de ce soir. L’unique comeback de la formation a suscité de vives réactions chez tous ceux qui ont vécu la scène rock française des années 2000, et qui ont connu la Team Nowhere. Résultat : des places qui se sont arrachées en à peine une journée, et un Backstage By The Mill comble dans lequel on peine presque à circuler.

Sans première partie, Vegastar investit la petite scène à 21h tapante. La scénographie est sobre, sans décor (hormis une lampe à lave verte posée au fond de la scène, allez savoir). L’arrivée de la formation se fait devant un public d’abord timide (émerveillé, sans doute), qui bouge vaguement la tête, mais sans exagérer. Heureusement, tout au long du set, on ressent de plus en plus de monde se dire “oh, et puis merde”, avant de se lancer dans un joli bordel grandissant, qui se terminera même en sacrés pogos sur la fin. Et évidemment, on a chanté “Joyeux Anniversaire”.

Niveau technique, tout se passe bien. Le son est bon, les lumières collent bien. Problème récurrent dans cette salle, certaines des lights arrivent un peu (beaucoup) trop dans la tronche des spectateurs, mais passons. Pour parler du combo en lui-même, il est impressionnant de constater que presque rien n’a changé. L’énergie est là, la performance aussi. Franklin Ferrand (chant), Jerome “Jey” Riera (guitare), Vincent “Vince” Mercier (basse) et Jocelyn Moze (batterie), sourire aux lèvres, enchaînent les morceaux de toutes les époques devant une assemblée qui connaît encore toutes les paroles. Au chant, Franklin est toujours juste, que ce soit dans les notes ou dans l’interprétation.

Pour cette soirée exceptionnelle, le quatuor marque bien évidemment le coup avec de nombreuses surprises. Si l’on s’est passé de première partie, c’est pour mieux accueillir les nombreux guests venus soutenir la bande. C’est d’abord Florian, ex-Minimum Serious et maintenant membre d’Alone. qui entre sous les applaudissements, pour un featuring extrêmement bien exécuté sur “Lost Boys”. Mais l’hystérie générale atteint son paroxysme lorsque deux membres de Kyo, Benoît Poher et Florian Dubos, investissent la scène, faisant monter l’ambiance encore d’un cran pour “Maître De Ma Vie”. En fin de set, c’est la voix de Toni Rizzoti d’Enhancer qui vient donner une impulsion au groupe, et créer un circle pit digne de ce nom sur “La Faille”.

Autant vous dire que cet ultime show nous a fait voyager dans le temps, pour notre plus grand plaisir. Revivre l’époque Vegastar le temps d’une soirée, ça n’a pas de prix. On espère vite recroiser les membres du groupe dans leurs divers projets… ou ensemble. Après tout, il ne faut jamais dire jamais.

Setlist :

Une Nuit
Mon Repaire
Mortem
Lost Boys
Mode Arcade
A Sa Demande
L’Etincelle
Maître De Ma Vie
Trouver L’Issue
Aimant
La Faille
A Cause De Toi
—-
100ème Etage
Un Nouvel Orage