ReportsSlideshow

THE WOMBATS @ La Machine Du Moulin Rouge (29/04/22)

Pour fêter la sortie de son cinquième album, le trio britannique démarrait sa tournée européenne à Paris. RockUrLife était à La Machine du Moulin Rouge et vous raconte.

La Machine Du Moulin Rouge affiche complet pour cette soirée. Mais à quelques minutes du coup d’envoi de la première partie, à 19h20, la salle est assez peu remplie. Heureusement, la foule afflue assez vite. C’est le trio écossais VISTAS qui débute les hostilités. Un set d’un peu moins d’une demi-heure enchaînant des titres tirés de leurs deux albums. Un arsenal de chansons pop rock sympathiques mais pas particulièrement mémorables. Sans vraiment enflammer La Machine, les Écossais réussissent à mettre l’ambiance et à chauffer le public pour préparer la suite.

Un peu plus d’une heure après, THE WOMBATS foule la scène sous les acclamations d’un auditoire chaud comme la braise. Dès les premières notes du riff de basse de “Flip Me Upside Down”, la salle est en ébullition. Mains levés, paroles reprises en chœur et bonds en rythme, les Parisiens accueillent comme ils se doit les Britanniques. Ces derniers le leur rendent bien, en particulier le bassiste Tord Knudsen, qui ne cesse de sautiller et d’adresser des sourires chaleureux à la foule.

Le dernier disque du groupe, Fix Yourself, Not The World est évidemment bien représenté. Neufs morceaux joués sur les douze de l’album seront joués ce soir ! Et ce qui est clair c’est que l’audience ne boude en aucun cas ces nouveautés, bien au contraire. En dehors d’une petite accalmie en milieu de set, tout le répertoire de la formation est repris et fêté par la salle toute entière. Les nouveaux morceaux comme “This Car Drives All By Itself”, “Don’t Poke The Bear” ou encore “Ready For The High” mettent tout le monde d’accord.

All The Hits

Entre les chansons, Matthew Murphy (chant/guitare) et Dan Haggis (batterie) ne se font pas prier pour communiquer avec l’assemblée. Une proximité due en partie au fait que Dan parle un français presque parfait. A tel point qu’il s’essaye même à traduire les expressions de son comparse et de lui expliquer les différences entre les espèces de haricots (incroyable mais vrai !). L’énergie et la bonne humeur sont communicatives des deux côtés de la scène.

La soirée continue et, évidemment, les titres plus vieux sont accueillis avec joie par le public de La Machine. Tous les albums sont plutôt bien représentés dans la setlist. La tournée ne s’appelle pas All The Hits pour rien. Les chansons comme “Greek Tragedy”, “Kill The Director” ou encore “Jump Into The Fog” ravissent le public. Le chanteur se permet également une petite session acoustique en solo sur “Lethal Combination”, l’occasion pour la salle de briller de mille feux sous l’effet des flashs de téléphones.

Les spectateurs exultent lorsque résonnent les premières notes de “Tokyo (Vampires & Wolves)” et un moshpit impressionnant éclate sur l’incendiaire “Method To The Madness”. Puis, lors du rappel c’est le tube “Let’s Dance To Joy Division” qui finit de ravir les spectateurs. A la surprise générale, cinq personnes déguisées en wombats débarquent sur scène pour danser aux côtés des membres du groupe.

La soirée ne pouvait donc pas mieux se terminer et les sourires, à la fois de The Wombats et du public, ne peuvent que la résumer à la perfection.

The Wombats Setlist La Machine du Moulin Rouge, Paris, France 2022, All the Hits!

Ecrire un commentaire