Reports

THE MAGPIE SALUTE @ Elysée Montmartre (10/11/18)

Pseudo nouveau-né de la scène blues rock américaine, le rejeton de Rich Robinson s’est rapidement bâti une solide réputation sur les cendres des cultissimes Black Crowes. Il ne nous en fallait pas plus pour aller les applaudir à l’Élysée Montmartre.

20h. Nostalgiques des Black Crowes et rockeurs curieux se massent devant la scène d’un Élysée Montmartre criminellement clairsemé. À plusieurs tapis colorés viennent s’ajouter quelques bâtons d’encens trônant au sommet d’un ampli recouvert d’une étoffe aux motifs indiens. Des volutes de fumée dansent encore entre les guitares quand les six membres de The Magpie Salute entrent en scène.

 

 

Grand prêtre de cette secte sonique, John Hogg s’empare du micro. La grosse caisse tremble. Les guitares de Ford et Robinson vrombissent. La foule – de plus en plus compacte – frémit. Est-ce dû à la virtuosité du sextette géorgien ou au volume assourdissant de leurs instruments, allez savoir. Une chose est sûre : à chaque morceau son solo. De guitare, de basse ou de batterie, les passes d’armes se succèdent dans une étonnante solennité. Postés aux quatre coins de la scène, les musiciens semblent sur pilote automatique. Machine de guerre aux rouages parfaitement huilés, The Magpie Salute enchaîne les chansons originales et les reprises avec une régularité inversement proportionnelle au nombre de ses interactions avec le public.

 

 

Avec les premières notes de “What Is Home” vient l’heure du repli vers le bar. Le sourire aux lèvres, un père entraîne son fils dans la fosse. Un autre s’improvise air guitariste pendant que son rejeton pianote sur son téléphone. L’âge ingrat.

 

 

Sur scène, un jam électro acoustique charmant laisse place à un gigantesque mur du son des plus réjouissant. Rien de tel qu’une claque psychédélique et un wah wah qui a du chien après un set en dents de scie ! Nostalgie, calcul ou clairvoyance, un quart du concert était dédié aux Black Crowes. Reste à espérer que “High Water II” recèlera de tubes suffisamment solides pour que l’on puisse un jour voir The Magpie Salute – et rien que The Magpie Salute – sur scène !

Setlist :

High Water
Mary The Gypsy
Take It All
For The Wind
I Don’t Mind
Had To Cry Today
I’m Free
What Is Home
Sister Moon
Cold Boy Smile
Color Blind
Devil’s In The Details
Everything’s Alright
Can You See
P.25 London
Wiser Time
My Morning Song
Send Me An Omen

Ecrire un commentaire