ReportsSlideshow

THE ASTEROIDS GALAXY TOUR @ Petit Bain (21/10/19)

Les Danois de The Asteroids Galaxy Tour ont posé leur valise à Paris au Petit Bain pour fêter les dix ans de leur premier album “Fruit” lors d’un concert intimiste.

Un début de soirée bouillant

Le groupe THÉ VANILLE assure la première partie du concert. Serrés sur l’étroite scène du Petit Bain, les trois jeunes musiciens excentriques délivrent une prestation énergique et entraînante, entre classic rock, psyché et pop. La foule, déjà nombreuse, se laisse aller. Objectif atteint pour la formation venue jouer dans l’optique de “faire tanguer la péniche”.

Le combo batterie/guitare électrique, mêlé à des sonorités plus originales, donne un résultat frais et singulier. La voix de la chanteuse principale, qui se permet de venir danser dans la fosse, apporte de la fraîcheur à l’ensemble. Après s’être lancée dans un pogo, l’assemblée en délire acclame le trio, qui annonce la sortie imminente d’un nouvel EP. Il y a fort à parier que ce dernier saura trouver son public.

Le retour des astéroïdes

La formation pop rock psychédélique THE ASTEROIDS GALAXY TOUR revient en France avec son “Fruit 10 Year Anniversary Tour”. Forts du single “Dynamite” sorti en 2019, les cinq musiciens débarquent en terre conquise tels des ovnis.

Le tube “Around The Bend”, qui les a révélés au grand public, est très vite interprété par la bande de Mette Lindberg. Porté par la mélodie entêtante jouée par le trompettiste de la bande, apparue pour l’occasion, et la voix originale de la frontwoman, l’auditoire hurle et se dandine sans se faire prier.

Hommage à “Fruit”

Le groupe propose un set vitaminé, joyeux et dansant. Les titres s’enchaînent sans transition ou presque, à la vitesse d’une météorite. Une bonne moitié de la setlist est tirée de “Fruit”. Le reste provient des deux autres disques sortis par le groupe, “Out Of Frequency” (2012) et “Bring Us Together” (2014). “Dynamite” vient rajeunir l’ensemble et semble plaire à l’assistance, facilement entraînée par l’énergie qui s’en dégage.

A notre surprise, les musiciens de la bande, qui jouent en retrait, ne sont jamais mis en avant ni présentés. Ils sont pourtant indispensables à l’univers singulier du groupe. Autre surprise, très peu de spectateurs connaissent les paroles des chansons sur lesquelles ils se trémoussent, même celles des tubes. Mais ça n’enlève rien à la bonne ambiance générale.

A la vitesse de l’éclair

The Asteroids Galaxy Tour quitte la scène, acclamé par un Petit Bain qui en redemande à coup d’applaudissements et de sifflements. De retour pour trois morceaux pétillants, à l’image du concert, la formation nous remercie et nous quitte sur “The Golden Age”. Un peu décontenancés par à peine 1h15 de show, les fans croient à un second rappel qui n’a pas lieu. Sachant que le groupe venait fêter un anniversaire avec deux autres albums sous le coude, il est légitime d’être un peu déçu par la durée du spectacle.

Toutefois, la prestation de The Asteroids Galaxy Tour aura eu le mérite d’apporter de la bonne humeur en ce lundi gris automnal. Mais forcément quand on s’amuse bien, on en redemande !

Ecrire un commentaire