ReportsSlideshow

SWMRS @ Point Éphémère (08/03/19)

Vendredi 8 mars – Moins d’un mois après la sortie de son nouvel album “Berkeley’s On Fire“, SWMRS était de passage dans la capitale française pour un concert au Point Ephémère qui affichait complet. Les fans attendaient un concert punk de folie, et ils ne seront pas déçus.

C’est à 20h30 que monte sur scène ANTEROS, la première partie. Encore très peu connus, ils séduisent très rapidement le Point Ephémère, la foule se laissant vite entraîner par le talent du groupe et sa musique qu’on peut qualifier de dream pop. De quoi passer un bon moment et danser. Et cela fonctionne vraiment bien ce soir. Laura, la chanteuse, fait aussi un speech pour la Journée Internationale Des Droits De La Femme et invite sur scène toute femme qui le souhaite. La formation se donne à fond et devrait être de retour rapidement. En attendant, le premier album sortira dans quelques semaines.

21h30. “Steve Got Robbed” se fait entendre dans la salle alors que les lumières deviennent plus faibles. Le public est déjà à fond et commence à chanter. Une fois l’intro finie, SWMRS monte sur scène et met définitivement la salle en folie; celle-ci ne fera d’ailleurs que monter durant tout le concert.

Avec une setlist faite pour un set 100% punk et mélangeant nouvel et ancien albums, les Américains débordent d’énergie. Il fait chaud au Point éphémère et la température ne fait qu’augmenter au fur-et-à mesure que les mosh pits s’enchaînent. De la première à la dernière chanson, la fosse entière est devenue un véritable pogo. Seuls les côtés ne sont pas totalement inclus dedans. Entre chant et danse, les personnes présentes s’amusent et profitent clairement du show.

Sur scène, les musiciens font de même et Cole Becker sautera d’ailleurs dans la fosse à la fin du show. Soudain, comme s’il y avait un trop plein d’énergie déployée, le son se coupe. Pas de souci, le frontman chante aussitôt en chœur “Hannah” avec l’assemblée en version acoustique, le temps que le problème soit réglé par les techniciens.

La formation se montre très proche de ses fans et cela se ressent d’autant qu’elle n’a de cesse de transmettre son amour pour eux ainsi que pour la France. Les membres du groupe ne parleront d’ailleurs qu’en français. Le chanteur, toujours très engagé, n’hésitera pas à se positionner contre le fascisme, le tout en introduisant “Berkeley’s On Fire”.

Au final, et après une soirée de folie, les fans sortent comblés. SWMRS aura fait bouger et mis en sueur toute la salle sans exception, distillant du début à la fin moments de joie et d’énergie dans un concert plus punk que jamais.

SWMRS Setlist Point Ephémère, Paris, France 2019, Berkeley's On Fire UK & EU Tour

Ecrire un commentaire