ReportsSlideshow

SUPERGRASS @ Casino De Paris (04/02/20)

Après dix ans d’absence, Supergrass et son rock britannique entament leur tournée européenne de retour sur scène par le Casino De Paris !

La jeunesse

Venus tout droit des Pays-Bas, les quatre jeunes artistes de THE TAMBLES ouvrent les hostilités de première partie avec leur rock pêchu. Sur scène, les cheveux longs s’agitent et l’énergie du groupe permet presque de faire diversion au moment des saturations de guitares et de petits soucis de micro. Le public est calme, pas encore au complet, mais encourageant vis-à-vis du quatuor qui lui rappelle certainement Supergrass à ses débuts.

Un bon début

Les titres s’enchaînent assez rapidement, le chanteur tente par moments quelques phrases en anglais avec l’audience mais semble impressionné. Malgré tout, The Tambles impose son style. La plupart du temps très rock, le dernier morceau du set de quarante-cinq minutes offre une belle performance d’apnée aux notes blues lorsque le frontman jongle pendant deux minutes entre harmonica et chant. Une première partie somme toute rafraîchissante !

Un public impatient

La salle se remplit progressivement de monde et d’excitation. Au moment de la descente du décor, à l’image kitsch et orangée du dernier vinyle collector de SUPERGRASS, l’assemblée applaudit et commence à lancer de petits cris ici et là. Pour ce concert complet, le Casino De Paris est majoritairement rempli de jeunes quarantenaires, bien que la tranche d’âge aille de Léo neuf ans (aussi fan que son papa qui l’accompagne) à Jean-Pierre cinquante-deux ans. La nostalgie du rock de sa jeunesse plane globalement dans l’air.

A tâtons

A 20h30 pétantes, les lumières s’éteignent. Des flashs bleus prennent possession de la salle et les quatre membres du groupe entrent en scène sous un tonnerre d’applaudissements. L’instru est un peu saturée mais qu’importe, Supergrass est de retour. D’abord plutôt discret, le quatuor semble prendre la température à l’occasion de cette première date de sa tournée européenne, dix ans après le dernier concert, comme le mentionne Gaz Coombes (chant/guitare) sur scène. La compilation anniversaire “The Strange Ones 1994-2008” vient de sortir et les quatre Britanniques veulent fêter cela comme il se doit.

Un set complet

Pendant plus d’1h30, les musiciens enchaînent les morceaux de leurs différents albums et nous replongent dans les années 90 du rock britannique. Ca sautille timidement sur “I’d Like To Know” avant de commencer à (très) gentiment pogoter sur “Diamond Hoo Ha Man”. L’énergie dégagée par les morceaux est intacte, tout comme la voix du chanteur. “Time” et “Fin” offrent de courts moments de répit mais, dans l’ensemble, les titres s’enchainent sans vraiment laisser le temps de reprendre son souffle. Ce qui n’est pas sans déplaire aux fans, hyper réceptifs et plus que contents de les voir enfin de retour. Aucun morceau inédit n’est cependant dévoilé lors du set, dommage.

Les retrouvailles tant attendues

Le public du Casino De Paris est heureux de retrouver Supergrass. Aux premières notes de “Moving” ou “She’s So Loose” un peu plus tard, la foule est en liesse et n’est pas avare d’applaudissements. C’est évidemment l’apothéose d’énergie sur “Alright” ou “Bad Blood” au moment du rappel, lorsqu’un noyau dur de (gentils) fans ultras commence à slammer. Même si le quartette n’est pas extraverti dans l’ensemble, les fans ont envie d’interagir avec lui et interpellent régulièrement ses membres entre les titres. Le ton est bon enfant et n’en rendent les retrouvailles que meilleures.

Vraisemblablement pas (encore ?) placée sous le signe d’un nouvel album, cette tournée anniversaire sera l’occasion pour le public de Supergrass de renouer avec ce groupe qui lui avait tant manqué !

Supergrass Setlist Casino de Paris, Paris, France 2020

Ecrire un commentaire

Mathilde Deau
Inconditionnelle de festivals et ouverte à toute proposition musicale.