ReportsSlideshow

SKUNK ANANSIE @ La Cigale (17/07/19)

Les Britanniques de Skunk Anansie viennent fêter leurs vingt-cinq ans de carrière dans la chaleur et la fureur de La Cigale !

ALLUSINLOVE a la lourde tâche d’ouvrir pour Skunk Anansie ce soir et s’en tire haut la main. Le set de trente minutes chauffe bien la salle (même si en l’absence de climatisation celle ci n’en a pas besoin). Avec un son rock puissant, une voix assurée et une énergie débordante, les garçons n’ont aucun mal à retourner la salle.

Ca saute sur scène, ça se démène et Jason Moules n’oublie pourtant pas de parler des troubles mentaux dont souffrent beaucoup de musiciens. L’occasion de rappeler que c’est un sujet sensible et une préoccupation majeure de ces dernières années sur la scène musicale. La fin du set est une véritable apothéose avec chacun des musiciens en transe sur le dernier morceau.

Il nous tarde de les voir en tête d’affiche !

Discours punk et tenue extravagante

Toute de noir vêtue et chaussées de bottes compensées, Skin entre sur scène sous les cris du public. Une veste digne de la Fashion Week la plus punk qui soit et un masque surréaliste sur le visage : on reconnaît là la marque de fabrique du groupe et l’amour de la chanteuse pour des costumes fous.

C’est avec “Charlie Big Potato” que SKUNK ANANSIE débute son set. Et c’est parti pour 1h40 d’euphorie qui ne retombe pas.

Toujours aussi joueuse (plus d’un vigile ce soir se fera caresser les cheveux), Skin est une véritable bombe d’énergie sur scène. Elle n’hésite pas à s’approcher des fans, à leur tendre la main ou à slammer dans la fosse.

La voix reste impeccable malgré les acrobaties. Le groupe est soudé, heureux de jouer ensemble et actif sur la scène de La Cigale. Seul bémol : la basse parfois forte écrasant le reste des instruments.

Côté setlist les fans sont comblés : avec vingt-cinq ans de carrière, le groupe a largement de quoi créer un concert best of. Pour notre plus grand bonheur, les morceaux “Weak”, “My Ugly Boy”, “Hedonism (Just Because You Feel Good)” et autres s’enchaînent comme les pas de danse de Skin.

La formation anglaise en profite même pour interpréter son nouveau single “What You Do For Love” (dont le clip est sorti le jour même et apparemment été vu par une seule personne dans la salle ce soir) et joue un nouveau morceau pas encore enregistré, “This Means War”. Au vu des réactions de l’assemblée, ce titre inédit va cartonner !

L’art de manier la politique avec le rock

Mais un concert de Skunk Anansie n’en est pas un sans une bonne dose d’irrévérence et de politique. Les discours de Skin comparant l’Angleterre à l’Amérique de Trump ou le fait d’enjoindre les gens à refuser les inégalités sont présents. Pour résumer, oui à la diversité !

C’est sous une ovation et les hurlements de l’auditoire que le groupe part et revient pour son rappel. Enflammant une dernière fois la salle avec sa reprise de “Highway To Hell” et “Little Baby Swastikkka”, le groupe nous démontre sa jeunesse malgré ses vingt-cinq ans de carrière.

Une prestation électrique et punk en ce lundi soir à La Cigale, que demander de plus ?

Skunk Anansie Setlist La Cigale, Paris, France 2019, 25LIVE@25

Ecrire un commentaire