Reports

SIMPLE PLAN @ Alhambra (07/06/11)

A l’occasion de la sortie de leur quatrième album, Simple Plan était en concert exceptionnel à l’Alhambra le 7 juin dernier. Pour le groupe tout droit venu de Montréal, il était apparemment bon de revenir en France et ce pour le plus grand plaisir de leurs fans. Après presque trois ans d’absence sur scène, ce show était comme un avant-goût du nouvel opus et on a capoté !

Les fans français de Simple Plan étaient au rendez-vous et certains sont arrivés en début de matinée ! Les billets, au départ accessible à la vente seulement par tirage au sort, se sont vendus très rapidement et on comprend pourquoi. En 2008, SP remplissait le Zénith de Paris. Il est donc évident qu’une salle d’une capacité de 600 places attire les plus grand fans des québécois. Après le festival allemand Rock Am Ring retransmis en direct sur internet et un passage par NRJ chez Cauet et Nikos, l’excitation vouée à cette date se faisait de plus en plus ressentir.

Ce sont les anglais de Me Vs Hero qui ont ouvert la soirée. Pour leur premier concert en France et inconnu pour la plupart du public, le pari était risqué. Et pourtant, l’audience fait confiance à Simple Plan et il a raison ! Sam Thompson (chanteur), Bobby Pook (guitare), Ross Malpass (guitare), Michael Booth (basse) et Stephen Jones (batterie) chauffent littéralement l’Alhambra et son public impatient. Mains en l’air, sauts dans la fosse, le groupe a beau parler anglais, l’ambiance pop punk est bien là notamment avec “Can You Count Suckers” ou encore lorsque la foule accompagne le chanteur avec des “We’re Not Going Home” sur la chanson du même nom. Leur set est d’ailleurs essentiellement mené par des titres de leur second album, “Days That Shape Our Lives”, sorti en octobre 2010. Le côté punk est d’ailleurs très marqué par Michael Booth qui accompagne Sam Thompson au micro. Et c’est lorsque les musiciens demandent au public de faire une pyramide humaine que Ross rejoint la fosse et n’a aucun mal à convaincre quelques fans. Une battle garçons/filles s’engage lorsque Sam souhaite voir s’il y a plus de filles que de garçons et selon les cris, ça s’équivaut. Une première partie à la hauteur du retour très attendu de Simple Plan. Me Vs Hero sera d’ailleurs présent au Sonisphere Festival le 10 juillet prochain à Knebworth, en Angleterre.

Il est 20h50 et l’impatience est à son comble lorsque les lumières s’éteignent. C’est sur “Shut Up”, extrait du second effort “Still Not Getting Any…” (2004) que les cinq québecois entament leur retour sur la scène parisienne. Ça crie, ça pousse, ça saute et surtout ça chante. On sent bien que c’est un public de fans puisque les paroles sont connues de tous et Pierre (chant) n’a même pas besoin de tendre son micro pour entendre la fosse. Enchaîné de “Take My Hand” et de “Jump”, impossible de laisser retomber cette ambiance menée par une excitation à son paroxysme et il n’en faut pas moins au groupe pour manifester à quel point la France leur a manqué. Et tout de suite en français ça passe mieux. Par ailleurs, lorsque le frontman se met à parler en anglais, le public ainsi que Sébastien (guitare) n’hésitent pas à le reprendre en lui disant “Parle français” ! Comme le disent si bien Pierre, David (basse) et Sébastien (guitare), on se retrouve entre cousins et dans une petite salle comme celle-là c’est encore meilleur ou comme le dit David, “on peut vous sentir”. Et lorsque ce dernier se met à danser sur “When I’m Gone”, les cris de la gente féminine sont au rendez-vous. “Can’t Keep My Hands Off You”, premier single du nouvel album et sorti il y a seulement quelques semaines mais déjà connu par le public, ouvre la présentation du quatrième disque. A cette occasion, le quintette n’hésite pas à expliquer aux français qui n’auraient peut-être pas saisie le double sens du titre de l’opus, “Get Your Heart On!”. Comme l’expliquent très bien Pierre et David, cela peut vouloir dire selon sa prononciation “Aie ton cœur ouvert!” mais aussi “Bander” ou “Érection” ! Présentant aussi Jeff à la guitare et Chuck à la batterie, Pierre et David excitent toujours un peu plus les filles par “Et les cousins… et les cousines” enchaînant avec un autre nouveau morceau, “You Suck At Love”. Il n’y a pas que les nouveaux titres qui plaisent. Retrouver “Addicted” ou “My Alien”, dont une certaine Katy Perry se serait inspirée selon Pierre, extraits de leur tout premier album “No Pads, No Helmets…Just Balls” (2002) qui fêtera l’année prochaine ses dix ans, est un véritable plaisir pour les fans de la première heure. Tout comme “Your Love Is A Lie” qui est probablement la chanson la plus connue du dernier opus éponyme paru en 2008. C’est en reprenant “Fuck You” de Cee-Lo Green, “Dynamite” de Taio Cruz et “Raise Your Glass” de Pink que Simple Plan en fait une sorte de medley en l’adaptant à son propre style pop punk comme pour marquer une sorte de pause en milieu du set. Entre deux chansons, le combo n’hésite pas à être un peu plus salace pour le plus grand plaisir de ses demoiselles. Mais au-delà des blagues et de l’accent québécois qui en fait sourire plus d’un, le talent musical est incontestable. Riffs de guitares pour Jeff et Sébastien, Chuck qui se fait toujours aussi discret n’en reste pas moins un batteur exceptionnel, sans oublier les voix de Pierre, David et Sébastien qui s’accordent toujours aussi bien. Et lorsque Marie Mai les rejoint sur scène pour “Jet Lag”, on a comme l’impression que beaucoup attendaient le duo Pierre/Marie Mai que tous connaissent déjà par cœur. Pour “Thank You”, Simple Plan le remplacera par “Merci” dans la chanson et bien évidemment, il n’y a pas de concert de Simple Plan sans le titre qu’on peut considérer comme le plus connu du groupe, “Welcome To My Life”. Simple Plan quitte la scène après plus d’une heure de “spectacle” et entame quelques minutes plus tard son rappel avec “The Worst Day Ever” et “I’m Just A Kid”. Pour l’occasion, Pierre n’hésite pas à se jeter dans la fosse pour le refrain de “I’m Just A Kid”. Chuck, Jeff, David et Sébastien quittent à nouveau la scène, laissant Pierre et sa guitare pour une version acoustique de “Crazy”. Le chanteur entame le début de “Perfect” accompagné du public avant d’être rejoint par ses compères pour continuer la chanson, remercier et dire au revoir aux français.

Pour un quatrième album annoncé pour le 20 juin, soit moins de deux semaines après, Simple Plan avait décidé à la demande des fans via les réseaux sociaux de ne pas faire une simple présentation de leurs nouvelles chansons. Parmi elles, on comptait “Can’t Keep My Hands Off You”, “You Suck At Love”, “Freakin’ Me Out” et “Jet Lag”, laissant alors pas mal de curiosité chez les fans pour ce nouvel opus. Mais le choix d’un set reprenant des titres de chaque disque est un pari plutôt réussi ! Le groupe n’a pas pris une ride, toujours aussi vif sur scène, à sauter dès que l’occasion se présente. Bref, c’est comme ça qu’on aime Simple Plan, faisant le show et ayant conquis son public qui en redemanderait même après 1h30 de show !

Setlist :

Shut Up
Take My Hand
Jump
When I’m Gone
Can’t Keep My Hands Off You
Addicted
You Suck At Love
My Alien
Your Love Is A Lie
Freakin’ Me Out
Fuck You/Dynamite/Raise Your Glass
Jet Lag (feat Marie Mai)
Thank You
Welcome To My Life
I’d Do Anything
—-
The Worst Day Ever
I’m Just A Kid
Crazy
Perfect