ReportsSlideshow

RAG’N’BONE MAN @ Salle Pleyel (08/11/22)

Un an et demi après la parution de son deuxième disque Life By Misadventure, Rag’n’Bone Man investit la Salle Pleyel dans le cadre de sa tournée européenne éponyme.

Pour sa première fois dans la capitale, le leader de BELLE MT. ne se démonte pas et propose seul un set intimiste à une salle déjà bien garnie. Attentif, le public se laisse porter par l’émotion pure et sincère que dégage Matt. Tantôt derrière son piano ou accompagnée de sa guitare, le Londonien, qui avoue aimer écrire sur des évènements tristes de sa vie, captive l’auditoire. Sa vibe à la Coldplay sur les chansons interprétées au piano, alternant les graves et les envolées puissantes, ne laisse pas de marbre.

C’est maintenant au tour de RAG’N’BONE MAN de pointer le bout de son nez dans l’élégante salle parisienne. Très attendu par ses fans français, le baryton britannique démarre sur les chapeaux de roues avec son tube “Skin”. Avec sa présence scénique qui en impose et son sourire communicatif, Rag’n’Bone Man entraîne l’auditoire dans son univers en une fraction de seconde. “All I Ever Wanted”, single extrait de son dernier album, fait encore monter l’intensité d’un cran.

Accompagné par cinq musiciens et deux choristes talentueux et profitant de l’acoustique irréprochable de la Salle Pleyel, Rag’n’Bone Man incarne ses textes avec passion et générosité sur des versions taillées pour le live. En témoigne une magnifique version de “Alone”, remixée par ses amis de Nothing But Thieves.

Côté setlist, Life By Misadventure est logiquement le projet le plus représenté. Le colosse à la voix singulière nous gratifie de deux extraits de son prochain album, dont le récent single “Circles”, qui reçoit des applaudissements nourris. Au milieu de son set, Rag’n’Bone Man en profite pour interpréter des titres plus acoustiques parmi lesquels “Perfume”, issu de son EP Disfigured (2015) et “Anyway Away From Here”. Une parenthèse suspendue qui laisse place au titre up tempo “Crossfire”, point de départ d’une seconde partie de concert endiablée.

Il suffit de jeter un œil sur ses voisins pour comprendre que l’artiste parvient à rassembler toutes les générations dans un moment de communion unique. S’assurant à plusieurs reprises que ses fans passent un bon moment, Rag’n’Bone Man est un artiste authentique, qui touche en plein cœur son auditoire, que ce soit grâce à des ballades épurées ou sur des chansons plus entraînantes. Un cocktail d’émotions qui finit par exploser sur le tant attendu “Human”, agrémentée d’une partie rappée qui ne manque pas de soulever la foule. Logiquement ovationné, le chanteur conclut son set par “Giant”, parfaitement réarrangée pour l’occasion. C’est finalement une standing ovation plus que méritée qui raccompagne l’artiste dans les loges de la Salle Pleyel.

Interprète hors pair au style inclassable, Rag’n’Bone Man donne une nouvelle dimension à ses titres en live et transporte son public grâce à l’émotion et l’authenticité uniques qui le caractérisent.

Ecrire un commentaire

Albane Toulouse
Music speaks to people in a way that breaks down boundaries that words and actions sometimes can't.