ReportsSlideshow

ONE OK ROCK @ La Seine Musicale (26/05/19)

C’est à la Seine Musicale que le quatuor japonais One Ok Rock achève sa tournée européenne. Un joli clin d’oeil à son public français et une soirée très rock n’roll au programme. On vous raconte !

Quelle belle façon de faire découvrir la toute récente Seine Musicale que d’y inviter son audience à fêter la fin d’une tournée de treize dates autour de l’Europe. C’est le pari que ce sont lancés les jeunes prodiges du rock alternatif japonais. Et leurs fans étaient bel et bien au rendez-vous !

Une première partie qui donne le ton

Pour ouvrir la soirée, c’est le fameux DAN LANCASTER, notamment connu pour son travail avec Bring Me The Horizon, 5 Seconds Of Summer ou les One Ok Rock eux-mêmes, qui a la lourde tâche de chauffer la salle. Le jeune homme propose des mélodies entraînantes qui semblent plaire à l’audience. Les titres qu’il joue sont particulièrement accrocheurs et nous permettent de découvrir un musicien complet, qui passe du synthé à la guitare avec une facilité déconcertante. À la fin de son set, une seule chose résonne dans notre esprit : son talent indéniable et son univers particulier qui savent nous captiver.

Une formation attendue avec impatience

Une demi heure d’entracte plus tard, les lumières s’éteignent pour laisser entendre les toutes premières notes de “Push Back”, un petit bijou tout droit sorti du petit dernier, “Eye Of The Storm”. Le nouvel album de ONE OK ROCK a beau être sorti il y a peu de temps, la foule connaît les paroles du titre sur le bout des doigts. L’entrée en grandes pompes de la formation ne fait qu’augmenter l’enthousiasme du public. Des sourires se lisent sur toutes les lèvres, autant celles des artistes que celles de leurs fans.

On a à peine le temps de reprendre notre souffle que “We Are” débute, pour le plus grand plaisir d’une salle presque pleine à craquer.

“Taking Off” marque l’une des jolies surprises de la soirée, avec la venue de Dan Lancaster sur scène pour accompagner Takahiro Moriuchi au chant. L’alchimie est bien présente et le duo improvisé ravit l’audience.

Une performance remarquable

L’ambiance est désormais électrique et les performances vocales du frontman sont tout bonnement remarquables. Que ce soit sur des morceaux rythmés, tels que “Giants” ou “Stand Out Fit In”, ou sur des titres plus mélancoliques comme “Head High”. C’est devant une salle éclairée par les flashs des téléphones que les premières notes de cette balade résonnent. Pour finalement s’achever en apothéose à grands renforts de riffs endiablés et de pogos timides.

Le frontman a beau mener la danse, les musiciens ne sont pas en reste pour autant. Lors d’un morceau instrumental, ces derniers laissent libre court à leur talent et ont également leur petit moment de gloire. Le tout face à un auditoire qui les applaudit chaleureusement.

La soirée défile à une allure effrénée, tout comme la setlist, composée de nouveaux morceaux et de titres emblématiques comme “Change” ou “Mighty Long Fall”, qui résonneront chez les fans de la première heure comme chez les derniers arrivants.

C’est avec une pointe de nostalgie que “Wasted Nights” clôture ce beau moment et cette tournée riche en émotions pour les quatre musiciens.

Pas de doute, il n’y a pas de meilleure façon d’achever ce tour d’Europe que de le terminer dans la capitale française !

Ecrire un commentaire

Coralie Monange

Coralie Monange

Journaliste-rédactrice
Je peux écrire sans regarder mon clavier et trouver LE gif adapté à chaque situation. Ah, et j'aime les blagues qui ne font rire que moi.