ReportsSlideshow

OF MONSTERS AND MEN @ Le Trianon (04/11/19)

Le début de semaine s’est fait au Trianon chez RockUrLife, et en bonne compagnie puisque l’on est allés voir les cinq Of Monsters And Men. Après la sortie de son album “FEVER DREAM” en juillet dernier, le groupe est revenu pour une date unique à Paris, à guichets fermés. On vous raconte notre lundi soir.

Première partie patiente

Pour ouvrir les festivités, BLACK HONEY est tout droit venu de Brighton sur la scène d’un Trianon déjà bien plein. Le public a patiemment écouté les quelques titres du quatuor, menés par la chanteuse Izzy Baxter Phillips, aux airs grunge et énergique.

Si le premier album paru l’an dernier a été très apprécié au Royaume-Uni, la formation a encore à prouver sur scène. Le style alternatif/rock est musicalement bon, mais la voix a tendance à dérailler. Il faut dire qu’ouvrir devant un Trianon rempli n’est pas chose facile !

Vitesse de croisière

C’est donc devant un Trianon plein à craquer que OF MONSTERS AND MEN débarque. Dans la salle, l’assemblée, entre plus jeunes et fans de la première heure, on entend déjà les cris. Les Islandais débutent directement par le single de “FEVER DREAM“, “Alligator”. Un début tout en légèreté.

Et puis, les morceaux s’enchaînent. Sans grande interaction avec l’auditoire, le groupe mêle les deux albums. On remarque avant tout la complicité entre les membres et le lien si évident entre les deux chanteurs, Nanna Bryndís Hilmarsdóttir et Ragnar þórhallsson. L’harmonie est parfaite, le duo tombe sous le sens (si c’était encore à prouver). Les écouter se répondre de chanson en chanson confirme que le quintette a du talent à revendre.

Coup d’accélérateur

A mi-parcours, Of Monsters And Men entame “Lakehouse”, au début lent et doux. La chanteuse trouve un écho dans la salle, pour un moment bref. Et puis, lorsque les Islandais entament “Little Talks”, la fosse se réveille enfin. Ca saute un peu partout, ça chante et le sol du Trianon se met finalement à vibrer. Le temps de mise en jambe a été long, mais agréable en tous points.

Le public tombe sous le charme du groupe. La chanteuse passe même un moment aux percussions, pour revenir au chant et reprendre la guitare plusieurs fois. Pour finir, le rappel se termine sur “Yellow Lights”, morceau également bien connu des fans. La foule reprend couplets et refrain, puis la troupe laisse le concert se terminer sur cet écho. Un bien beau moment partagé.

Il n’y a aucun doute : Of Monsters And Men est parfaitement synchronisé et offre un concert superbe. La justesse et l’harmonie entre chaque membre est impressionnante. Même si on aurait aimé que le ton monte dans la fosse un peu plus tôt, on ressort charmé. Un bon lundi !

Of Monsters and Men Setlist Le Trianon, Paris, France 2019, FEVER DREAM

Ecrire un commentaire