Reports

NOTHING MORE @ La Maroquinerie (30/11/15)

Après deux passages remarqués en showcase au Nouveau Casino et en première partie de Halestorm au Bataclan, voilà Nothing More de retour en France, et cette fois en tant que tête d’affiche. Retour sur cette belle soirée qui aurait mérité meilleure affluence.

Les Londoniens de ZOAX accompagnent les Texans sur cette petite tournée européenne, et c’est donc eux qui ouvrent ce soir. C’est malheureusement devant un parterre plus que clairsemé que débute leur prestation. Mais c’était sans compter sur la motivation et la détermination du groupe, et notamment de son frontman. Tels de véritables showmen, les cinq musiciens vont totalement se livrer et aller chercher l’audience sur son terrain. Tantôt effrayant tel un psychopathe, tantôt hilarant tout sourire, Adam Carroll haranguera constamment la foule, viendra se balader dans toute la salle, et touchera les visages de certaines personnes. Il jouera même brillamment l’introduction d’un morceau à la guitare acoustique et sans micro : osé et réussi. S’il monopolise grandement l’attention, ses compères ne sont pas en reste et se donnent sans compter avec une belle énergie. Le post hardcore des sympathiques Anglais surprend mais fait mouche. Ces derniers, sincèrement touchés de jouer pour la première fois à Paris, et encore plus après les tragiques événements du 13 novembre, remercieront les gens présents ce soir de s’être déplacés. Une belle découverte.

La salle s’est à peine plus remplie, et une petite centaine d’amateurs est là lorsque NOTHING MORE entame son set sur le puissant “Chris Copyright”. Même si le son aurait pu être mieux équilibré, cela n’empêche pas de profiter pleinement, et dans d’excellents conditions, de la prestation du quatuor. La formation se livre à fond, comme à son habitude, et même si on sent une pointe de fatigue, notamment dans la voix de Jonny Hawkins, c’est encore une belle baffe qu’il met aux personnes présentes. Et quand on voit le rythme de tournée du combo depuis environ deux ans, on ne peut que lui pardonner cette très légère fatigue qui se fait en plus à peine sentir. En ce qui concerne le nouveau batteur, évidemment plus frais, il s’intègre plutôt bien au quatuor et assure avec brio. Après quelques morceaux, et avant d’entamer le touchant “I’ll Be OK”, le frontman prend la parole pour rendre hommage aux victimes des attentats, rappelant qu’ils ont joué au Bataclan la dernière fois qu’ils sont passés, et pour nous remercier d’être là avec eux malgré tout. Le public, tout d’abord un peu timide, se lâche de plus en plus et donne de la voix. Notamment quand vient le moment du désormais classique, mais toujours aussi surprenant et efficace, solo de basse. Difficile à décrire, il s’agit assurément d’un des solos les plus intéressants qui soit et qu’il faut voir de ses propres yeux.

Pas trop de surprise niveau setlist, tous les tubes de l’excellent album éponyme seront bien évidemment joués, et le set se déroule sans aucune encombre jusqu’au point culminant qu’est “This Is The Time (Ballast)” qui voit l’assemblée enfin donner tout ce qu’elle a ou presque. Déjà ultra prenant et efficace sur album, ce morceau est définitivement une véritable bombe en live. Enfin c’est sans rappel, puisque comme le dira le frontman “cela était spontané avant, mais maintenant tout est prévu”, que la bande termine comme à son habitude sur “Salem (Burn The Witch)”, avant de quitter la scène en nage et visiblement ravie, sous les applaudissement nourris et mérités de l’auditoire.

Même s’il est décevant et triste de voir une salle si peu remplie, Nothing More s’est donné à fond comme il le fait à chaque fois, et a rempli de joie les fans ayant répondu présents. Les Américains auront de nouveau prouvé ce soir qu’ils étaient une valeur sûre en live, et un groupe avec lequel il faut compter. Et si il y a bien une formation qui gagne chaque fan à la sueur de son front et à force de dates, c’est bien elle ! Espérons que le public français leur donnera en retour le succès qu’ils méritent, et ce dès l’année prochaine !

Setlist :

Christ Copyright
Mr. MTV
First Punch
Gyre
The Matthew Effect
I’ll Be OK
Here’s To The Heartache
If I Were
Friendly Fire
Sex & Lies
Surface Flames
Bass Solo
Take A Bullet
Jenny
This Is The Time (Ballast)
Salem (Burn The Witch)