Reports

NADA SURF @ Bataclan (02/12/16)

Pour la tournée du dernier album “You Know Who You Are”, les Américains de Nada Surf étaient de passage à Paris, au Bataclan. On vous raconte.

En première partie, nous retrouvons AMBER ARCADES, jeune néerlandaise que nous avions déjà croisé au MaMA plus tôt cette année. Accompagnée de trois musiciens, la chanteuse distille une pop douce, presque aérienne, portée par une voix envoûtante. La jeune femme présentera aussi un hommage aux victimes du 13 novembre, terminant par un “power to the music!”. Le public est emballé.

Devant un joli backdrop à son nom débarque finalement NADA SURF, sur le single “Cold To See Clear”, succès du dernier album. La salle est quasiment complète, et l’accueil est triomphal. L’assemblée se laisse très rapidement prendre au jeu des clappements de main et des singalongs (sur “Weightless” par exemple). Au dessus de l’audience, une boule à facettes tournoie parfois, et le groupe invite les uns et les autres à danser, tous ensemble.

Côté scène, le son est plutôt beau, et la voix du chanteur Matthew Caws se distingue parfaitement. Celui-ci n’a d’ailleurs rien perdu de ses capacités, ni de sa sympathie. Plaisanteries, anecdotes, messages d’amour, le chanteur s’adresse régulièrement à l’audience, dans un français presque parfait. Il nous rappellera notamment, à de nombreuses reprises, que nos différences ne devraient pas nous éloigner, et que ce sont, au contraire, nos points communs qui doivent nous rapprocher, glissant au passage que Donald Trump a utilisé ces différences pour semer la peur dans les esprits, et que nous ne devons pas le laisser faire.

Au total, c’est pendant deux bonnes heures que le quatuor joue sans relâche dans une ambiance réjouissante, parfois presque apaisante. Évidemment, les plus grands succès sont gardés pour un rappel de quatre titres, dont “Popular” et la plus récente “Always Love”. Finalement, devant un public qui a du mal à quitter les lieux, la formation revient sur scène pour un tout dernier morceau, “Blizzard Of ’77”, en acoustique total.

Finalement, on quitte la salle en ayant rechargé ses batteries, grâce à un concert éblouissant. Des souvenirs qu’on gardera longtemps, accompagnés d’un petit badge “Always Love”, distribué gratuitement à tous les spectateurs. C’est le message à retenir, à n’en pas douter.

Setlist :

Cold To See Clear
Whose Authority
Weightless
Believe You’re Mine
Happy Kid
80 Windows
Rushing
Concrete Bed
Jules And Jim
Killian’s Red
Hi-Speed Soul
Blonde On Blonde
Inside Of Love
Friend Hospital
When I Was Young
New Bird
The Fox
Out Of The Dark
The Way You Wear Your Head
See These Bones
—-
Hyperspace
Popular
Always Love
Blankest Year
—-
Blizzard Of ’77