ReportsSlideshow

MILKY CHANCE @ Olympia (07/02/20)

Milky Chance nous a fait l’honneur d’un passage par l’Olympia dans le cadre du “Mind The Moon Tour”. Retour sur un show intense !

Ca commence tièdement

Dans une salle prête à nourrir ses oreilles de musique, les lumières s’éteignent et la jeune rappeuse MAVI PHOENIX fait son apparition. Entourée de deux musiciens, l’Autrichienne semble à l’aise et heureuse d’ouvrir le bal.

Malgré de jolies lumières et un décor aux allures de buildings dessinés par un enfant, la mayonnaise a du mal à prendre. Les refrains sont entraînants, la musique est sympa mais l’ensemble est souvent gâché par une utilisation de l’autotune pas vraiment esthétique. Toutefois, le public se prend au jeu en dansant timidement et en encourageant l’artiste.

Sortez les lunettes de soleil

La salle n’est pas tout a fait complète mais on sent l’impatience monter petit à petit. Après trente minutes interminables, les quatre Allemands de MILKY CHANCE font leur entrée sur la mythique scène de l’Olympia. Sortez les lunettes de soleil ! Dès le premier titre, un mur de lights présent derrière la formation s’active, en addition de tous les jeux de lumières qui apparaissent au rythme des mélodies.

Une ambiance bouillante et une musique rôdée

Venue défendre son album “Mind The Moon” sorti il y a quelques mois, le quatuor enchaîne les morceaux, tous plus dansants les uns que les autres. La jolie voix chaude de Clemens Rehbein sublime chaque titre. Avec seulement des micros, des pédales d’effets et deux plateformes en guise de décor, Milky Chance met le feu à la salle, qui n’arrête pas de danser. Les fans hurlent à chaque début de chanson. A notre grand étonnement, ils connaissent les paroles de beaucoup d’entre elles.

Musicalement, c’est plus que rôdé. Les trois guitaristes changent souvent d’instrument et jouent tous du clavier au moins une fois dans le show. On peut ressentir le travail qu’il y a eu derrière la prestation, et c’est agréable. A mi-chemin entre indie rock et électro et teintée d’une pointe de pop, la musique de Milky Chance est complètement dans l’air du temps. La preuve en est que la bande doit interrompre son concert pendant un instant, “victime” d’une standing ovation. Ce qui ne manque pas bien sûr de la toucher en plein cœur.

Un show intense

Une surprise, et pas des moindres, débarque en plein milieu du concert. Cette surprise c’est le Belge Témé Tan, venu interpréter avec le groupe le duo “Rush”, qui figure sur le disque. On assiste à un sublime moment pendant lequel les voix des deux chanteurs se marient à merveille. Acclamé par l’auditoire, l’artiste repart avec le sourire.

Mention spéciale pour “Loveland”, magnifiquement interprété en acoustique. L’assemblée le connaît presque sur le bout des doigts et le fait savoir. Sans oublier le tube “Stolen Dance”, bien sûr repris par tout le public. Comme on pouvait s’y attendre, le rappel est chaleureux et intense. Ça hurle et crie “une autre” en s’époumonant. Le plaisir se prolonge encore un peu, et le rythme s’accélère un peu plus. Les guitares sont endiablées, l’harmonica ne s’arrête plus. Puis la formation quitte définitivement la scène d’un Olympia qui l’acclame sans relâche, en transe.

Milky Chance mériterait d’être plus connu du grand public, au-delà de son single phare. Les versions live diffèrent légèrement des versions studio, donnant une nouvelle dimension très agréable à tous les morceaux entonnés sur scène. Out les effets de voix, donnez une place prépondérante aux guitares, ajoutez un brin de folie et vous obtiendrez un cocktail savoureux. S’il y avait des curieux dans la salle ce soir-là, il y a fort à parier qu’ils en sont ressortis conquis !

Milky Chance Setlist L'Olympia Bruno Coquatrix, Paris, France, Mind The Moon Tour 2020

Ecrire un commentaire

Albane Toulouse
Music speaks to people in a way that breaks down boundaries that words and actions sometimes can't.