ReportsSlideshow

MIDNIGHT OIL @ Olympia (12/07/22)

Trois ans après son dernier concert à Paris (c’était en juin 2019 au Grand Rex), Midnight Oil revient pour son ultime tournée.

Le groupe australien mené par Peter Garrett profitera de la soirée pour présenter en live les morceaux extraits de son nouvel album intitulé Resist. Tout comme son nom l’indique, ce disque est contestataire et reprend le combat pour l’écologie entamé par le groupe il y a déjà près de quarante ans. Et ce combat touche à sa fin, le groupe ayant décidé de mettre un terme à sa carrière et donc de nous proposer sa dernière tournée.

William Crighton

Pour ouvrir ce concert extraordinaire, WILLIAM CRIGHTON inaugure la scène de l’Olympia.

Avec sa stature de près de deux mètres, sa barbe brune et son regard perçant, William Crighton allie une voix puissante et rauque à une musique blues, pop, et rock. Entouré d’un groupe arborant des masques d’animaux, William Crighton propose des titres dynamiques, rythmés par ses interaction chaleureuses avec le public nombreux.

Entre hommage à sa femme qui l’accompagne habituellement sur scène (mais cette fois absente), et titre composé sous l’influence de psychotropes, le groupe nous offre une demi-heure particulièrement plaisante et agréable.

Midnight Oil

MIDNIGHT OIL, ce sont des titres parlant d’écologie, de combat politique et social. Mais c’est aussi la silhouette dégingandée de Peter Garrett. Tout en gesticulation, gestes saccadés et danses approximatives, le spectacle est à la fois dans la fosse et sur scène. Avec un groupe agrémenté de deux choristes, les Australiens sont bien décidés à nous offrir un superbe spectacle pour leur dernier concert en France. Et les fans ont répondu présents, le concert étant complet.

C’est avec “Nobody’s Child” et les premiers problèmes techniques (la balance du micro de Peter était désastreuse) que les Australiens entament le set, suivi de “At The Time Of Writing” et “King Of The Mountain”. Les problèmes techniques seront légion ce soir, aboutissant à une coupure totale de courant sur le morceau “Kosciusko”. Quelle étrange atmosphère que de voir le groupe jouer dans le noir, les seules lumières étant celles des panneaux des issues de secours.

Malgré les problèmes techniques, la formation ne perd pas le sourire ni sa bonne humeur et déroule un set de près de vingt-trois titres, entre tubes et morceaux issus du nouvel album Resist.

Le trio “Power And The Passion” / “Beds Are Bruning” / “Sometimes” mettra en transe la salle de l’Olympia. Même si nous restons un peu sur notre faim avec “Beds Are Burning”, moins dynamique et impactant que l’on pensait. Mais ce n’est clairement pas la faute à la fatigue du groupe, toujours aussi nerveux !

Côté musique et musiciens, Midnight Oil est impressionnant en live. Pete Garrett en meneur de troupe est inarrêtable, la section rythmique impeccable. Elle est désormais composée du batteur Rob Hirst et de l’excellent Adam Ventoura qui a repris la basse suite au décès de Bones Hillman en novembre 2020. Peter Garrett ne manquera d’ailleurs pas d’en parler et de lui rendre hommage. Complétée par les deux guitaristes Martin Rotsey et Jim Moginie, le groupe est au complet et assure un show d’une très haute tenue et qualité.

Ce sera “Hercules” qui clôturera une soirée magique qui restera gravée dans les mémoires des fans présents ce soir. Ce sera avec nostalgie que chacun repensera à ce concert unique de Midnight Oil.

Midnight Oil Setlist L'Olympia Bruno Coquatrix, Paris, France 2022, Resist

Ecrire un commentaire

Laura Navarre
J'ai annoncé à mes parents à 16 ans que mon objectif professionnel était de produire la prochaine tournée de U2. Depuis de l'eau a coulé sous les ponts (et U2 fait de la musique relativement passable). Passionnée de musique depuis son plus jeune âge, je me suis écartée du chemin musical parental (Queen & la chanson française), pour rejoindre celui autrement plus sympathique du ROCK.