Reports

LINKIN PARK @ Stade De France (11/06/14)

Afin de célébrer la sortie du nouvel album “The Hunting Party” à paraître ce lundi 16 juin, mais également le lancement de la Coupe du Monde 2014, la moitié du sextette américain neo metal était de passage éclair en France, pour une seule et unique journée promo peu conventionnelle.

En ce mercredi 11 juin, Warner France et Virgin Radio organisent un match de football entre Linkin Park et les auditeurs de la radio sur le terrain annexe du Stade De France, à Saint-Denis (93). A cette occasion, Linkin Park est représenté par Chester Bennington (chant), Mike Shinoda (chant/guitare/claviers/piano) et Dave “Phoenix” Farrell (basse) : “C’est sympa de venir à Paris avant la Coupe Du Monde car on aime jouer au foot.”, dixit le bassiste. Toutes les conditions étaient donc réunies pour passer une après-midi inoubliable : beau temps, chaleur, à l’exception peut-être de la grève des transports en commun et des taxis, ayant causé quelques retards.

Initialement prévu à 13h40, les trois musiciens arriveront aux alentours de 14h dans deux vans gris, entourés de leur staff de gros bras tatoués. A peine arrivé, direction les vestiaires pour se changer, tandis que les quelques privilégiés attendent patiemment dans les tribunes du stade. Quelques minutes plus tard, l’après-midi peut enfin commencer avec une brève rencontre avec les fans. Chester, Mike et Phoenix jouent ainsi le jeu des photos et des autographes, le sourire aux lèvres, le temps d’une dizaine de minutes.

Le trio improvise ensuite une petite conférence de presse, répondant aux quelques questions des journalistes présents à l’occasion. Le sujet qui revient le plus souvent est bien entendu le sixième album “The Hunting Party“, qui d’après les propos de Mike Shinoda, est “plus rock, avec plus de batterie et de guitares, contrairement au précédent disque, “Living Things” (2012), qui était plus électro. Là, ce ne sera pas trop le cas.” On en apprendra pas plus. Quant à d’éventuels concerts français, le MC répond sans tergiverser : “Dès que ce sera possible”, avant d’ajouter avec une pointe d’humour : “Je voulais jouer aujourd’hui, mais nous avons laissé nos instruments dans l’avion !”. De plus, Joe Hahn, Brad Delson et Rob Bourdon manquent à l’appel. Donc, difficile de se produire, sauf si les auditeurs ont parmi eux un DJ et des instruments de musique. Ce qui est loin d’être le cas. MAIS, d’après nos sources, il se murmure que Linkin Park pourrait revenir en France d’ici la fin de l’année, à Bercy courant novembre. Mais chut, cette info reste entre nous ?! Pour sa part, Chester entre dans le vif du sujet en prévenant toute l’assemblée qu’il est venu pour gagner, s’excusant même par avance s’il blesse quelques joueurs durant le match : “Il se pourrait que nous soyons un peu trop motivés. Si vous n’êtes pas là pour gagner, alors vous allez perdre.”, lance le frontman, visiblement prêt pour la confrontation. De son côté, Mike Shinoda est moins confiant que le chanteur et déclare, amusé : “On a beaucoup d’envie, mais zéro compétence !”.

Suite à la mini conférence de presse improvisée, place au match de foot sur la pelouse du stade annexe, avec d’un côté, les auditeurs et l’équipe Virgin, tous en T-shirt blanc à l’effigie du logo de la radio, avec notamment l’animateur Lionel, prêt à en découdre. De l’autre, Chester Bennington, Mike Shinoda, Phoenix, le staff du groupe, trois membres du site www.linkinpark.fr et trois autres chanceux, venus compléter l’équipe Linkin Park, manquant de joueurs. Tous sont en noir, à l’exception des trois musiciens, qui ont revêtu pour l’occasion la toute nouvelle tenue de l’équipe de France, en guise de soutien des Bleus durant la Coupe du Monde, débutant le lendemain. Histoire de ne pas faire les choses à moitié, les organisateurs de cet évènement ont même engagé un véritable arbitre de football amateur, habillé en jaune fluo, pour encadrer cette partie d’une demi-heure au total, divisée en deux mi-temps d’un quart d’heure chacune, au lieu des quarante-cinq minutes réglementaires, timing oblige. Et pour que tous les fans puissent jouer, ce sont donc des équipes de douze, qui se relayeront à tour de rôle. Après un rapide échauffement, l’arbitre donne le coup d’envoi, Chester retire ses lunettes de soleil et c’est parti ! Chester avait mis en garde les joueurs, d’emblée, la team LP passe à l’attaque. Chester, Mike, Phoenix et leurs acolytes d’un jour mènent le jeu, et ne manquent jamais l’occasion de marquer, même s’il faut avouer que les tirs ne sont pas forcément bien cadrés. Mais l’important c’est d’essayer non ? Comme chacun des trois musiciens, Chester, n’est pas là pour faire semblant de jouer, mais au contraire, le frontman court partout sur la pelouse et se donne à fond ! Bennington, en forme et bien endurant, tire dès qu’il peut, sous l’oeil attentif de la gente féminine, restée en retrait, sur le banc de touche, aux côtés des quelques autres invités. Roulement au sein de l’équipe Virgin, hydratation et seconde période de jeu, Linkin Park mènera un score final de 4 buts à 3. Coup de sifflet final de l’arbitre, victoire du LPFC ! Chester enlève son maillot des Bleus et le donnera à un fan chanceux, révélant son torse nu, sculpté et tatoué : “Ils ont été très bons, très compétitifs. J’ai vraiment apprécié, tout le monde s’est donné à fond et on s’est bien marré”, dixit le chanteur tout en sueur, suite à l’effort, particulièrement sous une chaleur écrasante, contrairement à la veille où il a beaucoup plu, rendant ainsi la pelouse glissante, comme en témoigneront quelques belles chutes des joueurs !

Même si les fans ont perdu face à Linkin Park à si près du but, ces derniers repartiront tout de même avec des souvenirs de cette rencontre inoubliable. En effet, Chester, Mike et Phoenix improviseront un second meet & greet avec les fans, qui s’adonnent donc à des selfies et des dédicaces. Le temps de poser en face du vrai Stade De France en compagnie des auditeurs de Virgin Radio pour la fameuse photo souvenir et voilà que les membres du groupe rentrent déjà aux vestiaires pour une bonne douche bien méritée. Malgré l’effort, ces derniers reviendront, en tenue décontractée, toujours au top de leur forme (merci aux barres de céréales !), accorder quelques interviews aux médias nationaux. Les fans, eux, ne sont toujours pas partis, observent et écoutent le trio, cette fois-ci de loin.

 

Aux environs de 15h, cette journée promo pas comme les autres, en compagnie de l’un des plus grands groupes rock de la scène internationale, touche à sa fin. Chester Bennington, Mike Shinoda et Dave “Phoenix” Farrell quittent donc Saint-Denis pour l’aéroport du Bourget, où ils s’envoleront en destination de Berlin, en ne manquant pas de saluer leurs fans restés jusqu’au bout dans les tribunes, reprenant le “ohého” de “The Messenger” clôturant “A Thousand Suns”, ce qui fera sourire Chester !

Pour présenter “The Hunting Party”, pas de showcase pour découvrir en live les nouvelles compositions, mais Linkin Park a rangé les guitares et sorti les crampons autour d’une rencontre d’une heure et demi dont un match de foot, demandé par Linkin Park contre leurs fans dans le 9-3. Qui l’eut cru ? C’est dans une excellente ambiance bonne enfant que quelques privilégiés, parfois venus des quatre coins de la France, ont pu chaleureusement rencontrer leurs idoles, particulièrement aux petits soins, qui auront joué le jeu tout au long de l’après-midi, autant avec les fans que sur le terrain. Une situation, aussi insolite qu’exclusive, que les fans français ne sont pas prêts d’oublier de sitôt. Merci Linkin Park, Warner France et Virgin Radio pour ce sympathique moment privilégié !

Anthony Bé
Fondateur - Rédacteur en chef du webzine RockUrLife