ReportsSlideshow

KILLERPILZE @ Backstage By The Mill (01/11/19)

En pleine tournée européenne, le trio allemand Killerpilze a marqué l’arrêt dans la capitale pour un show particulier avant une pause à durée indéterminée. Un moment plein de nostalgie à revivre avec RockUrLife !

Une première partie 100% française

Il est à peine 20h quand les lumières du Backstage s’éteignent pour laisser place au duo français OVER THE MOON. Le couple semble particulièrement ému d’être sur scène ce soir, et remercie à de nombreuses reprises l’audience, entre deux petites anecdotes sur son parcours. Si Marina Tomassi et Alexandre Ragon ne sont pas forcément connus dans l’assemblée, l’accueil reste chaleureux. Le public va même jusqu’à jouer le jeu sur leur reprise du tube de Diam’s, “La Boulette”. En bref, une première partie Made in France, qui nous laisse avec un sourire aux lèvres.

20h30. La salle est bien remplie lorsque les lumières s’éteignent une seconde fois. Cette fois-ci, une introduction en allemand résonne dans le Backstage. De quoi faire monter un peu la pression le temps que KILLERPILZE fasse son entrée.

Les musiciens lancent les hostilités avec “Lieben Wen Ich Will”, issu de leur tout dernier album. Et l’assemblée en connaît les paroles sur le bout des doigts. Si de nombreux nostalgiques sont venus ce soir, des inconditionnels sont également présents et prêts à rendre cette seule et unique date en France mémorable.

Et cela semble plutôt bien fonctionner : le trio a l’air d’être sur un petit nuage ! Jo Halbig (chant) se charge de communiquer avec son audience, dans un français qui frôle la perfection. La barrière de la langue est quasi-inexistante ce soir, n’en déplaise aux détracteurs qui pensent que la musique allemande ne peut fonctionner en France.

Une setlist qui compte pas moins de vingt-cinq titres !

C’est une setlist bien garnie qui nous attend ce soir avec un total de vingt-cinq chansons, et de nombreux medleys. De quoi rendre la soirée inoubliable, et se créer de nombreux souvenirs pour anticiper la pause annoncée par le groupe quelques semaines plus tôt. Ce n’est pas pour rien que la date est nommée “Die Beste Show” ! Ce soir, pas question de faire les choses à moitié.

Ainsi, ce concert des plus intimistes est ponctué de nouveaux titres, comme d’anciens, qui ont contribué à la renommée des musiciens, tels que “Richtig Scheisse” ou “Springt Hoch”. Il y en a pour tous les goûts !

La scénographie a beau être simple, les artistes font en sorte de toujours interagir avec leur auditoire. Ils n’hésitent pas à blaguer avec les premiers rangs, ou à faire des allers-retours au milieu de la foule. Voire même au dessus, avec une tentative plus ou moins réussie de crowdsurfing de la part du frontman au dessus d’un flight case.

Cette proximité entre les musiciens et leurs fans est définitivement l’un des points forts de cette soirée. Les deux heures de show passent relativement vite, malgré quelques passages à vide où la setlist semble un peu s’essouffler. Mais c’est sans compter sur la bonne humeur du trio, qui sait définitivement divertir !

Et quoi de mieux que le légendaire “Ich kann Auch Ohne Dich”, interprété dans sa version française pour l’occasion (“Un Premier Matin”), pour clôturer la soirée ? En bonus : l’audience qui se fait un plaisir de chanter en choeur le morceau à deux reprises. Le tout sous le regard ému des trois Allemands, qui n’hésitent pas à immortaliser la scène.

Une jolie parenthèse pleine de nostalgie et d’émotions, qui, nous en sommes sûrs, restera marquée dans les esprits !

Ecrire un commentaire

Coralie Monange

Coralie Monange

Journaliste-rédactrice
Je peux écrire sans regarder mon clavier et trouver LE gif adapté à chaque situation.