ReportsSlideshow

JAMES BLUNT @ Zénith (27/02/20)

James Blunt est actuellement en tournée dans l’Hexagone avec son “Once Upon A Mind Tour”. RockUrLife revient sur son passage dans la capitale.

C’est LEA PACI, “révélation francophone de l’année” aux NRJ Music Awards en 2017 qui ouvre le bal. Un choix sans surprise puisque l’artiste chante en duo avec James Blunt sur le titre “Cold” issu de son dernier album.

Accompagnée d’un guitariste, Léa Paci propose un set tout en fraîcheur, sur un rythme qui semble entrainer le public. Une voix sensuelle et un personnage sympathique, mais des morceaux tous construits de la même manière qui tournent un peu en rond.

Une prestation vocale bluffante

Entrée de rockstar pour JAMES BLUNT au Zénith. Avec sa guitare en bandoulière, trois écrans derrière lui et soutenu par son pianiste, il déboule avec “How It Feels To Be Alive”. La justesse et l’émotion de sa voix sont saisissantes. La mise en scène, très soignée, laisse supposer un concert captivant.

Le rythme s’accélère un peu sur “The Truth”, le public apprécie et se fait entendre. Plus le set avance et plus James Blunt prend de l’espace sur scène et cherche de l’interactivité avec ses fans. Il demande à la salle de l’aider à chanter “Wisemen”. Un premier moment de partage réussi. Les arrangements instrumentaux mettent en valeur les morceaux, servis par de bons musiciens. La voix puissante et touchante de James Blunt impressionne.

James lâche sa guitare pour se mettre au piano sur “Champions”. A la fin du titre, il se lance dans un discours en français, plein d’humour, qui fait rire le Zénith. De l’humour qui contraste avec l’émotion de “Goodbye My Lover”, dont le refrain est chanté par un auditoire très vocal. Une prestation bluffante ! Il demande à Léa Paci de le rejoindre pour “Halfway”, un joli duo originellement interprété avec Ward Thomas.

Tout le monde se lève pour James Blunt

Léger séisme dans la salle parisienne lorsque l’artiste annonce que le concert assis est terminé et engage toute l’assemblée à se lever. Armé de son ukulélé, il envoie “Postcards” dans une ambiance collégiale. James Blunt semble libéré d’un poids, il sautille sur la scène, heureux de voir l’audience danser devant lui.

Une assistance aux anges lorsque retentissent les premières notes du tube “You’re Beautiful”. Quand il s’attaque à “Monsters”, poignant hommage à son père, c’est une vague d’émotion très forte qui s’empare de la salle. L’ancien militaire livre une prestation intense, qui reflète sa douleur et sa tristesse face aux problèmes de santé de son paternel.

James Blunt revient sur scène avec Léa Paci pour leur duo “Cold”. L’enchainement “1973” / “Bonfire Heart” vient conclure ce concert dans une énergie enflammée. James Blunt apporte beaucoup de groove à ces morceaux et lâche complètement prise. Il grimpe sur son piano et encourage le public à se manifester.

James Blunt offre un concert tout en sensibilité et générosité, servi par une prestation vocale de haut vol !

James Blunt Setlist Le Zénith, Paris, France 2020, Once Upon A Mind World Tour

Ecrire un commentaire

Marion Dupont
Engagée dans la lutte contre le changement climatique le jour, passionnée de Rock et de Metal le soir !