ReportsSlideshow

INGLORIOUS @ Backstage By The Mill (12/11/19)

C’est dans le très animé quartier du Moulin Rouge que les Anglais terminent leur tournée européenne.

La soirée démarre doucettement. Le public fait peu à peu son entrée dans la salle mais les premiers rangs sont d’ores et déjà pris d’assaut. Avant d’entrer dans le vif du sujet, place est donnée à PASSWORD MONKEY. Ce quatuor, originaire de Munich, n’a pas la tâche facile. Captiver une audience alors que nous ne connaissons pas ces gaillards… un challenge parfois compliqué.

Évoluant dans un registre très classic hard rock, il suffira de quelques titres pour convaincre la foule, encore éparse. L’ensemble est solide mais manque de profondeur. L’absence d’un second guitariste pourrait l’expliquer. Fabi (chant) fait inévitablement penser à Myles Kennedy lorsqu’il attaque les graves. De l’envie, une certaine énergie, une relative bonne communication. Les Allemands répondent parfaitement présents.

From London with love

Comme évoqué, INGLORIOUS s’offre le luxe de terminer sa tournée européenne à Paris; il y a pire soyons honnête. Changement radical d’impact et de présence. Dès les premières notes et les premiers échanges de Nathan James (chant), la soirée va être plaisante ! Outre sa voix, le bonhomme dégage une incroyable sympathie, toujours souriant, affichant un plaisir à partager ces moments.

Côté musique, le groupe a sorti, cette année, son troisième album “Ride To Nowhere” (2019). Néanmoins, hors Phil Beaver (batterie) les musiciens sont tous nouveaux. Peu importe, les gaillards délivrent un excellent concert. Le premier et le dernier album sont davantage mis en avant que “Inglorious II” (2017). Qu’importe, les morceaux sont accrocheurs et déploient un bon groove. “Time To Go”, “Warning” et “Girl Got A Gun” résument assez bien les différentes variations que propose le groupe.

Parfois punchy, parfois posé, souvent énergique, les Anglais maîtrisent leur show. De plus, mention spéciale au soliste Danny Dela Cruz, qui impressionne tout en dégageant une incroyable sérénité. La traditionnelle reprise est de mise avec “Uninvited” d’Alanis Morissette, une belle réussite. “High Class Woman” et “I Don’t Know You” amorcent la fin dans une ambiance très électrique. Bien que la salle ne soit pas totalement remplie, la foule présente donne de la voix.

Enfin, “I Don’t Need Your Loving” -et ses senteurs Whitesnake-iennes- ainsi que “Until I Die” mettent un point final à une excellente prestation.

Une bien belle soirée et une superbe dose de rock n’roll pour débuter la semaine !

Inglorious Setlist Backstage By The Mill, Paris, France 2019, Ride to Nowhere

Ecrire un commentaire