Reports

HALSEY @ Olympia (19/09/18)

Plus de deux ans après son dernier passage dans la capitale, la chanteuse Américaine Halsey est de retour dans la salle mythique de l’Olympia. L’occasion pour elle de présenter son nouvel album, “Hopeless Fountain Kingdom” et sa toute nouvelle scénographie à son public français.

C’est devant un Olympia déjà bien rempli que RAYE prend possession de la scène pour un set énergique, qui met directement l’audience dans l’ambiance. La chanteuse nous présente ses titres les plus connus, en passant par une reprise de l’incontournable “Rock Your Body” de Justin Timberlake. Un set chaleureusement accueilli, qui surprend et émeut la Britannique jusqu’aux larmes. Une chose est certaine : après son passage, le public est plus prêt que jamais à accueillir la tête d’affiche d’une soirée placée sous le girl power !

Les lumières de la salle s’éteignent une trentaine de minutes plus tard, afin de laisser place aux premières notes de “The Prologue” sous les cris de la foule qui montent crescendo lorsque la silhouette de HALSEY apparaît derrière un grand rideau blanc. Une entrée simple, efficace, suivie par “Eyes Closed”, repris en choeur par l’assemblée. La chanteuse apparaît en haut de marches qui font également office d’écran sur lesquelles nous pouvons voir des illustrations et vidéos qui évoluent au fur et à mesure que les minutes passent.

Les titres s’enchaînent, et une danseuse accompagne l’Américaine sur certains morceaux, tel que le très engagé “Strangers” qui parle d’une relation entre deux femmes, rapidement devenu un hymne aux yeux de la communauté LGBTQ+. Les deux artistes semblent complices, mais nous avons parfois un peu de mal à comprendre les raisons de la présence de la danseuse. Peut-être est-ce un clin d’oeil à la mise en scène plus travaillée et grandiose lors de ses concerts dans de plus grandes salles aux Etats-Unis ? Il faut dire que la taille de l’Olympia et des autres salles de sa tournée européennes limitent quand même beaucoup les possibilités.

Après un court entracte durant lequel “Colors Pt. II” résonne, et un bain de foule sur le très populaire “Colors”, la musicienne entame une version très mélancolique du hit “Closer” de The Chainsmokers sur lequel elle a collaboré et qui l’a fait connaître au grand public. Une version qui semble conquérir son audience, qui applaudit généreusement à l’issue de cette petite parenthèse.

C’est ensuite avec un air malicieux que l’artiste attrape son téléphone et explique à son public à quel point elle affectionne la France et plus particulièrement la langue française qu’elle a appris au lycée. A la grande surprise de tous, elle se lance dans une reprise du “Comme Des Enfants” de Coeur De Pirate. L’occasion pour elle de pratiquer notre langue et de rendre hommage à ses fans, ainsi qu’à la Québécoise.

Entre petites anecdotes au sujet de ses chansons et petites déclarations d’amour à son auditoire, l’énergie de ce petit bout de femme électrise la salle. Elle mène son set à la baguette et semble être plus à l’aise que lors de son tout premier passage dans la capitale. Il faut dire que sa scénographie est plus travaillée et que cette nouvelle setlist lui permet de raconter une histoire, et de nous plonger dans son univers par la même occasion.

Lorsque les premières notes de “Is There Somewhere” se font entendre, la musicienne décide de faire monter quelques fans privilégiés sur scène. Un moment riche en émotions, durant lequel l’une des membres de l’audience décide de courageusement faire son coming out, munie d’une petite pancarte aux couleurs du drapeau LGBTQ+. La soirée s’achève sur “Bad At Love” et sous une pluie de confettis, qui clôt à merveille cette belle soirée.

Avec une setlist de plus de vingt-et-une chansons, bien équilibrée entre d’anciens titres issus de l’ère “Badlands” et les petits nouveaux, le public semble conquis par la prestation de la jeune Américaine. Bientôt de retour en studio pour enregistrer son troisième album, l’avenir semble sourire à la chanteuse. Et quelque chose nous dit qu’elle n’a pas fini de nous surprendre !

Setlist :

The Prologue
Eyes Closed
Gasoline
Castle
Heaven In Hiding
Strangers
Roman Holiday
Hurricane
—-
Colors Pt. II
Colors
Closer
Comme Des Enfants
Sorry
Alone
Walls Could Talk
100 Letters
Eastside
—-
Now Or Never
Hold Me Down
Is There Somewhere
Bad At Love

Ecrire un commentaire

Coralie Monange

Coralie Monange

Journaliste-rédactrice
Je peux écrire sans regarder mon clavier et trouver LE gif adapté à chaque situation.