ReportsSlideshow

GRANDSON @ Le Trabendo (16/06/22)

grandson pose ses valises au Trabendo pour faire (enfin) découvrir son premier album Death Of An Optimist (2020) en live au public parisien.

C’est le trio TELEGRAPH qui ouvre le bal. Au travers de leurs compositions en anglais, les cousins et amis parisiens mêlent pop, rock et folk avec finesse et efficacité. Rejoints en live par un quatrième membre, leur univers frais et coloré fonctionne instantanément en live. Jonglant entre sonorités acoustiques et électroniques, les musiciens de Telegraph parviennent à faire danser la foule déjà nombreuse, sans pour autant être des bêtes de scène.

Le public se chauffe la voix en reprenant en chœur “Bohemian Rhapsody”, craché par les enceintes de la salle. C’est sous les encouragements de ses fans que GRANDSON fait son entrée sur la petite scène du Trabendo. La salle est en ébullition et saute dans tous les sens sur “6:00”, conclue par un enthousiaste “merci beaucoup“. L’artiste canado-américain est en forme et le fait savoir. Il énonce quelques règles pour lancer son show : il faut notamment chanter quand il le demande et sauter quand il le réclame. Mais la fosse ne se fait pas prier, hurlant dans la foulée les paroles de “Darkside”, connues sur le bout des doigts.

grandson ne manque pas de rappeler que son dernier passage dans la capitale date déjà de 2019. Il compte donc rattraper le temps passé en donnant tout ce qu’il a. Et en profiter pour interpréter quelques chansons de son premier album Death Of An Optimist, parmi lesquelles figurent “Riptide” et “Dirty”, chanson qu’il interprète directement dans la fosse, en communion avec ses fans.

il faut dire que l’artiste de vingt-huit ans a à cœur d’être proche de son public. Il remercie chaleureusement sa communauté plus d’une fois et distribue des bouteilles d’eau tout au long de son set à des fans plus gagnés par l’énergie que par la chaleur étouffante de la petite salle de La Villette.

Entouré d’un batteur et d’un guitariste talentueux pour donner vie à ses chansons en live, grandson enchaîne les titres. L’intensité ne descend pas, artiste et fans sont en symbiose. On aurait aimé entendre plus distinctement la voix du chanteur, souvent étouffée par le son de la batterie, pour en apprécier toutes les subtilités plus aisément. “Bury Me Face Down” et “Thoughts & Prayers” interprétées en acoustique, nous permettent finalement de ressentir ce plaisir. Des chansons comme “Oh No!!!” et “We Did It!!!” finissent de retourner la fosse, qui n’en finit plus de sauter et d’hurler.

Pour prolonger le plaisir, grandson nous gratifie d’un rappel de trois morceaux. Il clôt son set avec son morceau le plus populaire, l’efficace “Blood//Water”, issu de son EP a modern tragedy, vol. 1. Combinant rock, hip hop et électro, “Blood//Water” constitue la représentation parfaite de ce qu’est l’univers de grandson. Alors que les fans font jaillir l’eau des bouteilles qui leur ont été distribuées, il est déjà l’heure pour grandson de quitter la scène, sous les applaudissements nourris d’un public conquis par sa performance.

grandson se produira le 23 juin au Transbordeur de Lyon. Quant à nous autres parisiens, on a déjà hâte de son retour dans la capitale, avec, qui sait, un nouvel album à défendre ?

grandson Setlist Le Trabendo, Paris, France 2022

Ecrire un commentaire

Albane Toulouse
Music speaks to people in a way that breaks down boundaries that words and actions sometimes can't.