Reports

GRANDSON @ Backstage By The Mill (28/05/19)

Figure montante de la scène pop rock, Grandson vient d’entamer sa première tournée européenne. Et c’est au Backstage By The Mill qu’il a posé ses amplis, pour le plus grand plaisir de fans venus en nombre !

19h. Les portes du BBTM ne sont pas encore ouvertes que des dizaines de jeunes femmes se massent le long du bar du O’Sullivan. Petit Grandson serait-il déjà devenu grand ? Une chose est sûre, la salle parisienne est pleine à craquer quand ALLUSINLOVE entre en scène. Anciennement connu sous le nom d’Allusondrugs, le quatuor britannique a certes opté pour un nom moins controversé mais il a composé de nouveaux morceaux empreints des mêmes couleurs férocement psychédéliques que par le passé.

Un à un, les quatre musiciens saisissent leurs instruments et entament la première chanson de la soirée. Flanqué d’un guitariste virtuose et d’un bassiste aux cervicales on espère solides, Jason Moules multiplie les envolés vocales avec une aisance désarmante. Rockeurs avisés, ils concluent leur set par leur morceau le plus connu, “Good People”. Le public est séduit : Mission accomplie !

Trente minutes d’entracte plus tard, le Backstage est plongé dans le noir. L’auditoire exulte. Masse informe de corps plus ou moins alcoolisé, il avance jusqu’à la scène. Première chanson du set, “6:00” déferle sur la salle tel un torrent de basses dévastateur. Des pieds quittent le sol et des mains battent l’air. Fans jusqu’au bout des ongles, l’audience reprend en chœur chacune des chansons de GRANDSON, s’abandonnant tout entier à ses textes engagés. Rien de surprenant à ce que la plupart des dates de la tournée affichent complets !

Toutes les deux ou trois chansons, Jordan “Grandson” Benjamin s’interrompt pour aborder des sujets chers à son cœur. “Je ne veux pas transformer ce concert en TED Talk, mais je crois qu’on peut changer les choses avec la musique”. Il dédie ensuite “Thoughts & Prayers” aux victimes des armes à feu, déclarant que de nombreux hommes politiques “confondent condoléances et prises de position” et précisant que rien – ou presque – n’a été fait depuis la sortie de la chanson deux ans auparavant.

La fin du set approchant, le groupe se lance dans une version si électrique de “Blood // Water” que Benjamin saute de la scène et bondit sur le bar du Backstage sous un tonnerre d’applaudissements.

Après un court rappel, il rend merveilleusement justice au classique de Bob Marley & The Wallers “War” et va jusqu’à faire monter des fans sur scène.

Si la qualité de ses compositions est indéniable, c’est en effet le rapport très étroit que Grandson entretient avec ses fans qui le caractérise le mieux. Quand il émerge des coulisses, Benjamin est d’ailleurs accueilli par plusieurs dizaines d’entre eux. Massés autour du merchandising, ils tentent d’arracher un T-shirt et un selfie à leur nouvelle idole. “Comment dit-on “Buy shit!” en français ?” En voilà un qui ne perd pas le nord !

grandson Setlist Backstage By The Mill, Paris, France 2019, No Apologies Tour

Ecrire un commentaire