ReportsSlideshow

GOSSIP @ Salle Pleyel (08/07/19)

Afin de fêter les dix ans de “Music For Men”, Gossip revient en France pour deux concerts d’exception. RockUrLife était présent à la Salle Pleyel et vous raconte !

Nous sommes en 2009, le quatrième album de Gossip vient de sortir. Il secoue la scène rock avec ses titres disco punk dont l’emblématique “Heavy Cross”. Dix ans plus tard, le groupe se reforme pour célébrer l’anniversaire de cet album, pierre angulaire du mouvement punk rock des années 2000.

Un début de soirée mitigé…

La première partie de ce soir est assurée par le trio entièrement féminin BIG JOANIE. Les Londoniennes ont la lourde tâche de chauffer la fosse déjà compacte de la salle Pleyel. Avec une basse, une guitare et de simples percussions, les jeunes femmes proposent un son garage proche du mouvement Riot Grrrl.

Le public est assez peu réceptif et nous aussi. Le son est cacophonique et on a beaucoup de mal à rentrer dans l’univers du groupe. Un appel aux spectateurs LGBT et autres minorité récolte des cris timides. Le set se termine sous les applaudissements polis du public ne semblant pas être convaincu, et nous non plus.

…vite éclipsé

Connue pour ses tenues excentriques, Beth Ditto, vêtue d’une robe bleue turquoise arpente la scène d’un bout à l’autre, touche les mains des fans et harangue les spectateurs. Et ce dès le début du concert !

Elle est aussi bavarde : une véritable interaction en franglais nait avec le public mais le flottement des private jokes entre les membres de GOSSIP fait retomber la bonne humeur. La fin d’iTunes, les membres du crew ou la non maitrise du français : tout est prétexte à interagir. Son bouton de fièvre (en français dans le texte) aura même le droit à une petite chanson improvisée !

Côté scénographie, les musiciens sont rassemblés au centre de la scène. Ils se déplacent assez peu sur la scène vaste de Pleyel. Les lumières sont superbes et mettent bien en valeur la scène. Le guitariste, la batteuse et le bassiste restent dans la pénombre.

Le backdrop derrière la batteuse reprend la pochette iconique agrémentée d’un maquillage pop art.

Music is for everybody!

Côté prestation musicale, “Music For Men” est bien entendu au centre de la setlist de ce soir. L’enchaînement “Pop Goes The World” et “Love Long Distance” chauffe la salle d’entrée de jeu. Mais les derniers rangs de la fosse sont peu mobiles. Les autres disques du groupe sont bien représentés avec “Listen Up!” ou “Move In The Right Direction”. Avec un catalogue aussi complet on est étonné d’entendre les reprises de “Are You That Somebody?” d’Aaliyah ou “Careless Whisper” de George Michael (laquelle est d’ailleurs plutôt passable).

Reprendre des titres d’icônes disparues homosexuelles et afro-américaines permet au groupe de faire longuement partager son avis sur les droits des LGBT et autres minorités, le féminisme ou l’éveil politique et social. Un témoignage intéressant.

Pour le rappel, la chanteuse américaine revient sur la scène avec une robe noire parsemée de croix inversées dorées. Un appel du pied peu discret à “Heavy Cross” qui va clôturer le concert. L’occasion de lancer un singalong dantesque, où chaque spectateur reprend les “ouh ouh”.

Gossip s’éclipse pour la dernière fois sous les applaudissements et les cris. Seule Beth Ditto reste longuement sur scène pour remercier le public.

Pour le groupe c’est gagné : le concert était carré et énergique à souhait. On émet juste une réserve sur un public plus passif qu’espéré. Après tout, retrouver Gossip sur scène devrait être une fête non ?

Gossip Setlist Salle Pleyel, Paris, France 2019, Music For Men Anniversary

Ecrire un commentaire