Reports

GHOST @ Radiant-Bellevue (24/11/15)

Pour son premier concert dans la capitale des Gaules, Ghost est venu nous présenter son album “Meliora“, sorti en août dernier.

C’est à 20h que débarque DEAD SOUL sur la scène du Radiant-Bellevue. Le groupe, également originaire de Suède, accompagne Ghost sur l’ensemble de la tournée européenne. C’est une formation aux influences à la fois blues et électronique qui nous offre une prestation d’une trentaine de minutes. Le public est attentif et se met petit à petit dans l’ambiance. Malheureusement, la prestation de Dead Soul ne durera pas assez longtemps pour avoir une complète concentration de l’auditoire.

Lors du changement de plateau, une odeur d’encens émane de la scène. Les lumières diminuent, sans que la salle soit dans le noir complet, et l’intro, mêlant “Miserere Mei, Deus” de Gregorio Allegri et “Masked Ball” de Jocelyn Pook, se fait entendre. Cette association correspond parfaitement à la formation et à ce qu’elle dégage. Au fil des années, malgré le “changement” de Papa Emeritus, le rituel religieux de GHOST est toujours présent. Après quelques minutes, les premières notes de “Spirit” résonnent et les Nameless Ghouls se présentent à l’audience en nous hérissant le poil avec cet air que l’on connait bien.

Papa Emeritus III arrive, quant à lui, au centre de la scène, majestueux et l’assemblée est conquise, déjà. C’est dans un habit papal qu’il se présente pour la première fois de la soirée. Dès les premiers morceaux, l’importante communion entre le combo et les spectateurs est remarquable, tout comme les encouragements de Papa pour que l’audience donne tout, ce qu’il n’aura plus besoin de faire au fil des chansons. Pendant “Body And Blood”, le premier rang a droit à des offrandes de la part de deux nonnes : de l’Ostie et du vin rouge, parait-il. Durant l’instrumental “Devil Church”, Papa Emeritus III quitte la scène, pour revenir sur “Cirice”, dans son plus bel apparat, en ayant une allure beaucoup plus classe avec un style très dandy. Les chansons suivantes permettent à l’ensemble de la salle de se remettre dans l’ambiance survoltée. Une version acoustique de “Jigolo Har Megiddo”, une reprise du “If You Have Ghosts” de Roky Erickson et la prestation se termine par “Monstrance Clock”.

La formation ne changeant quasiment pas de setlist, les curieux n’étaient donc pas surpris des morceaux joués ce soir-là. Mais comme la troupe le dit si bien : c’est identique à un orgasme, on s’y attend, mais ça nous ne empêche pas d’en être parfaitement satisfait ! Le combo a surpris, ébloui et passionné le public pendant près d’1h40. Si les Suédois repassent dans la région lyonnaise, on répondra présent pour sûr !

Setlist :

Spirit
From the Pinnacle To The Pit
Ritual
Con Clavi Con Dio
Per Aspera Ad Inferi
Majesty
Body And Blood
Devil Church
Cirice
Year Zero
He Is
Absolution
Mummy Dust
Jigolo Har Megiddo
Ghuleh/Zombie Queen
If You Have Ghosts
—-
Monstrance Clock