Reports

GHOST @ Olympia (11/04/17)

C’est après un passage très remarqué au Hellfest en juin dernier que Ghost, muni de son nouvel EP “Popestar”, nous fait l’honneur de rendre visite à son public parisien dans la mythique salle du 28 Boulevard Des Capucines.

Notre soirée débute avec le duo de space rock progressif purement instrumental, ZOMBI. Les Américains, minutieux et concentrés, ne prennent pas la parole une fois leur nom annoncé, ce qui est plutôt dommage pour une première partie dont beaucoup ont tout à découvrir. Les sonorités sont envoutantes, planantes bien que rapidement répétitives. Après une bonne demi heure, l’Olympia s’impatiente, le style musical assez difficile d’accès du duo étant aux antipodes de ce que l’auditoire semble apprécier ce soir.

Lorsque la nuit tombe enfin, les Nameless Ghouls de GHOST font leur apparition sur scène devant un grand vitrail coloré digne d’un véritable lieu de culte, le tout sous les applaudissements d’un public bouillonnant d’impatience. Ce dernier s’enflamme lorsque les premiers riffs de “Square Hammer”, issu du nouvel EP “Popestar“, résonnent dans le théâtre. Papa Emeritus III, muni d’un encensoir, fait son apparition vêtu d’un chasuble noir aux détails remarquablement travaillés et d’un mitre blanc et doré. Les goules, quant à elles, arborent leurs tenues noires ainsi que leurs masques de diables argentés afin de préserver l’anonymat si bien cultivé par le groupe. Dès lors le ton est donné, Papa nous demande si nous sommes prêts à nous dévouer au Malin et à en juger par la ferveur de cet Olympia complet depuis l’annonce du concert, nous voici bel et bien embarqué dans une véritable messe noire. Au programme ce soir, de nombreux titres de “Infestissumam” (2013) dont l’envoûtant “Secular Haze”, le fédérateur “Per Aspera Ad Inferi” que l’assemblée chante d’une même voix, “Body And Blood” avec la présence des fameuses Sisters Of Sin ou encore “Ghuleh/Zombie Queen” et l’incontournable “Year Zero” !

 

Les fans de “Opus Eponymous” (2010) ne sont pas en reste avec “Con Clavi Con Dio” et “Ritual”, autre composition incontournable de la formation. Le reste des morceaux est bien évidemment issu de “Meliora” (2015) qui a permis à Papa et ses Ghouls de récolter un Grammy Awards pour “Cirice” l’an dernier, rien que ça ! Nous sommes tout particulièrement saisi par la performance pleine de retenue et de pudeur de “He Is” qui, repris par l’Olympia, nous donne les frissons plus d’une fois. Ghost fédère grâce à ses refrains entêtants, ses riffs puissants, ses claviers et ses choeurs en latin, nous rappelant qu’il s’agit bien ici d’un culte à Lucifer. Le tout est mené d’une main de maître par un Papa Emeritus III plein d’énergie, qui a quitté son habit de messe pour un costume noir et blanc plus sobre. Son charisme, bien que naturellement imposant, n’empiète pas sur les Ghouls qu’il laisse délibérément dans la lumière lors des solos, incitant l’audience à les applaudir une fois ces derniers dûment complétés. La messe se termine avec “Monstrance Clock”, Papa se fend de quelques blagues et remarques malicieuses et incite la salle à reprendre à l’unisson le fameux “come together, together as one, come together for Lucifer’s son” encore et encore jusqu’à conclure cette superbe soirée en véritable communion.

 

Que ce soient les lumières, le son, les décors ou encore le jeu de scène de nos protagonistes, rien n’est laissé au hasard et l’attention au détail est particulièrement satisfaisante. Ghost est sans aucun doute l’un des meilleurs groupes live de ces dernières années, et même si nous ne doutons pas sur sa capacité à nous surprendre à nouveau, nous sommes assez proches de la perfection scénique. C’est ainsi que se clôt ce chapitre de “Meliora”, le groupe retournera après cette tournée en studio pour se consacrer à l’écriture de son héritier et à l’élaboration d’une nouvelle ère que l’on a hâte de découvrir !

Setlist :

Square Hammer
From The Pinnacle To The Pit
Secular Haze
Con Clavi Con Dio
Per Aspera Ad Inferi
Body And Blood
Devil Church
Cirice
Year Zero
Spöksonat
He Is
Absolution
Mummy Dust
Ghuleh/Zombie Queen
Ritual
—-
Monstrance Clock