ReportsSlideshow

FEVER 333 @ Le Trabendo (09/11/19)

Le Trabendo affiche complet pour accueillir Fever 333, le trio cross genre phare de cette année. RockUrLife revient sur un concert explosif !

La musique au service des messages

Pas de première partie pour le groupe. Un choix éthique. Ce dernier souhaite montrer qu’il est capable de ramener du monde seul, pour ensuite pouvoir payer correctement un groupe d’ouverture.

Derrière le drap blanc qui voile la scène, apparaissent les ombres hypnotiques des musiciens. Le show commence avec “Made An America”, la fosse se met en mouvement et la salle donne de la voix. L’ambiance est électrique et électrisante. Jason Butler et Stephen Harrison sont montés sur ressorts, ils occupent l’espace en projetant une énergie folle. Jason se retrouve vite dans la fosse pour le plus grand plaisir des fans.

L’engouement du Trabendo pour cette fusion du rap, du hardcore et de l’électro ravit le trio. De grands sourires illuminent leurs visages. Jason rappelle qu’ils avaient assuré la première partie de Bring Me The Horizon avant de revenir enflammer La Maroquinerie. Il évoque leur émotion en apprenant que le Trabendo était sold out. S’en suit un discours axé sur le message principal : le peuple a le pouvoir. “Out Of Control” débute et c’est la folie furieuse dans la salle.

Instant féministe avec une protestation contre l’objectification de la femme. Jason déclare qu’ici il n’y a pas de place pour la misogynie et la salle le salue. Le show reprend avec “One Of Us”. Stephen harangue la foule et saute dans tous les sens. Un mosh pit s’organise tandis qu’Aric Improta se lance dans un solo de batterie. L’occasion de mettre en avant sa technicité et son jeu, qui n’est pas sans faire penser à un certain Travis Barker (blink-182).

De l’énergie et de l’émotion

Troisième discours, après une confidence sur un bébé à venir, pour le chanteur. Il en profite pour clamer son mécontentement lié au retrait des US de l’Accord de Paris. Il enjoint le public à prendre soin de la planète. La génération de son fils devra survivre avec les conséquences du changement climatique. Jason ne souhaite pas s’afficher comme un moralisateur et tente de faire passer un message simple : penser avant d’agir. Le groupe enchaîne ensuite avec “Inglewood”, morceau fort qui retrace le parcours de Jason.

Fever 333 propose de diviser la salle pour que l’assemblée participe au prochain titre. Jason commence à donner des consignes mais les fans vont plus loin et commencent à chanter toute une partie du titre. Le trio est visiblement très ému et décide de jouer “Animal” sans plus de mise en scène.

La fosse accueille le héros de la soirée sur le survolté “Trigger”. Jason surfe sur la foule avec une certaine aisance. L’auditoire reprend son souffle le temps d’un interlude quand Jason apparaît, seul avec un micro à côté de la régie. Instant émotion avec “Am I Here?”, accompagné par le Trabendo.

La première partie du set se termine avec l’hymne “Burn It”. Après une courte pause, Fever 333 revient pour un rappel qui met en avant les qualités d’athlète de son frontman. Des acrobaties, de l’émotion et toujours autant de puissance pour conclure un show ébouriffant !

Fever 333 assure un spectacle de tout instant, avec une énergie et une générosité sans limites !

FEVER 333 Setlist Le Trabendo, Paris, France, D333monstrations 2019

Ecrire un commentaire

Marion Dupont
Engagée dans la lutte contre le changement climatique le jour, passionnée de Rock et de Metal le soir !