ReportsSlideshow

DROPKICK MURPHYS @ Zénith (08/02/20)

Ce week-end c’était le grand retour de Dropkick Murphys à Paris pour la sortie de son nouveau single “Smash Shit Up”. Pour fêter ça, les Américains ont colonisé le Zénith De Paris samedi et dimanche dernier. On était à la première, on vous raconte tout !

(Longue) première partie

Ce samedi 8 février, les Dropkick étaient accompagnés de deux groupes pour ouvrir le bal. A 19h30 pétantes, les lumières s’éteignent pour la première partie. JESSE AHERN entre en scène avec sa guitare et son harmonica. Si sa voix fait écho à celle du groupe de la soirée, l’artiste ne fait pas l’unanimité. Il faut dire qu’ouvrir avec en acoustique devant une salle à moitié remplie pour un concert de punk rock est difficile.

Le second groupe à monter sur scène, FRANK TURNER & THE SLEEPING SOULS, fait plus de bruit. Le style touche plus à un blink aux accents irlandais. On appréciera les blagues lancées au public, et en français s’il vous plait ! La salle est déjà un peu plus remplie et l’ambiance commence à chauffer même si la formation aurait sûrement pu jouer moins d’une heure.

Show surexcité

A 21h45, voilà enfin les DROPKICK MURPHYS ! Ils se sont certes fait désirer mais les fans sont au rendez-vous. Les lumières s’éteignent et une intro musicale aux airs celtiques résonne avant que la bande n’entame “The Loneseome Boatman”. Belle entrée en matière !

On note les instruments habituels sur scène : la cornemuse, l’accordéon, la flûte. La fosse se secoue presque immédiatement après leur arrivée sur scène et ne s’arrête pas. Notons aussi que le son est très bon toute la soirée.

La troupe continue sur quelques classiques avant d’enchaîner sur le nouveau single sobrement intitulé “Smash Shit Up”. Sur ce dernier, le clip est diffusé sur grand écran. On peut y voir les musiciens fracasser des guitares, des meubles, des murs… Les Dropkick Murphys sont en forme !

Concert au sommet

Le groupe interagit peu avec le public pendant le concert, à part quelques appels pour relancer la fosse. Les membres enchaînent les morceaux rapidement, rendant la performance d’autant plus impressionnante. Pas de répit, la soirée défile à toute vitesse.

Dans la salle, c’est la fête à tous les étages. Le rappel avec “Rose Tattoo” et “I’m Shipping Up To Boston” finit de déchaîner les fans qui montent directement sur la scène pour les derniers titres, dont “Until The Next Time”.

C’est bien simple, le Zénith est devenu un grand pub fêtard le temps d’une soirée. Les Dropkicks Murphys auront encore une fois retourné la salle, avec une performance hyper énergique !

Dropkick Murphys Setlist Le Zénith, Paris, France 2020

Ecrire un commentaire