ReportsSlideshow

DIDO @ La Seine Musicale (22/11/19)

Après quinze ans d’absence sur scène, les nostalgiques des années 2000 ont eut la chance de retrouver, pour la seconde fois de l’année, une artiste phare de cette période. Quasiment six mois jour pour jour près un Olympia sold out, Dido revient à La Seine Musicale, elle qui a préféré se concentrer pendant des années à son rôle de mère. La salle affichera quasiment complet.

Grosse première partie

20h. La première partie est assurée par l’Anglaise SONIA STEIN comme à l’Olympia. Cette dernière chauffe parfaitement le public avec sa voix tantôt puissante, tantôt d’une douceur absolue. Accompagnée d’un guitariste, un batteur et un pianiste, elle enchaine les chansons très portées sur des valeurs comme l’amour, avec un style assez lyrique.

Trente minutes qui passent très vite, tant la découverte est intéressante. Elle s’adresse une dernière fois à ses spectateurs, avec une certaine pudeur et une légère timidité, qui font son charme.

Elle arrive enfin

21h. Après un court entracte, DIDO arrive sur scène. Le public est déjà conquis. On sent que les spectateurs attendaient son retour avec impatience. Pour commencer, elle enchaine deux titres de son dernier album “Still On My Mind”, “Hurricanes” et “Hell After This”. Suite à cet échauffement, les fans se lèvent pour son classique “Life For Rent”. Nostalgie assurée. Sa voix n’a rien perdu de sa superbe, et renvoie tout le monde quinze ans en arrière.

Une star “humaine”

La chanteuse enchaine les tubes, jusqu’à s’arrêter quelques minutes. Elle repère son “plus jeune fan”. Un enfant de deux ans assis au premier rang, et ses parents avec qui elle prend le discuter quelques instants. L’image est tellement touchante. Peu après, à mi parcours de sa setlist, arrive le mythique “Thank You”. Standing ovation amplement mérité. Elle n’hésite pas non plus à parler de son amour pour Paris, pour son auditoire et pour la vie. On la sent clairement à l’aise, et vraiment enclin à parler à son audience, malgré la contrainte de temps.

Sa famille d’abord

Un morceau est marquant lors de ce show, “Sitting On The Roof Of The World”. Ce dernier a été écrit par son frère, suite à son succès fulgurant des années 2000. L’émotion qu’elle dégage, et chanté avec une douce voix, fait même pleurer quelques personnes dans l’assistance. Nouvelle standing ovation. Le public est clairement composé de fans, tant ces derniers se lèvent quasiment à chaque chanson, et applaudissent à n’en plus finir. “Here With Me” en est le parfait exemple. Les spectateurs passent un bon moment, avec une artiste qui le mérite vraiment.

Toujours des tubes

Son set s’achève avec “Don’t Leave Me” et “Take My Hand’, qui laissent présager un rappel en apothéose. C’est bien entendu le cas. D’abord avec “Have To Stay”, issu du dernier disque. Ensuite avec “White Flag”, interprété avec maestria, comme tout le reste d’ailleurs. La Seine Musicale est unanime. Quel bonheur d’entendre cette chanson en live !

Dido aura fait attendre ses fans pendant des années, mais cela valait clairement le coup. Chaque personne présente ce vendredi soir repartira le sourire aux lèvres, avec la joie d’avoir vu une artiste au sommet de son talent, et visiblement heureuse d’avoir partagé cela avec eux.

Dido Setlist La Seine Musicale, Boulogne-Billancourt, France 2019, Still on My Mind

Ecrire un commentaire