Reports

CROWN THE EMPIRE @ Le Trabendo (11/10/16)

Mardi 11 octobre avait lieu le concert de Crown The Empire qui prenait la place de Of Mice & Men en tant que tête d’affiche suite à l’annulation de ce dernier. RockUrLife revient sur ce concert improvisé !

Suite à des problèmes de santé de son chanteur Austin Carlile, le groupe américain Of Mice & Men a annulé sa venue à Paris à la dernière minute mais, pour consoler les fans, c’est Crown The Empire qui a assuré le show à sa place, précédé par Hands Like Houses.

Avec surprise, on découvre un Trabendo bien rempli, les Parisiens étaient tout de même au rendez-vous pour soutenir les deux groupes restants pour cette dernière date d’une tournée écourtée.

Après un concert avec Bury Tomorrow en 2014, les Australiens de HANDS LIKE HOUSES marquent leur deuxième passage dans notre capitale. Leur style musical se différencie de celui des deux autres formations, avec un côté catchy plus prononcé. Les paroles seront reprises par la foule qui les connait, et la première partie arrivera à la faire bouger et sauter. Le chanteur nous impressionnera par sa capacité à passer du clair au growl -même s’il se fait rare-. Dans la globalité, le set est réussi même s’il ne conquerra pas tout le monde.

Vers 21h, on fait place au headliner délégué : CROWN THE EMPIRE, qui était déjà passée par La Boule Noire, sold out, deux ans plus tôt. Le désormais quatuor est venu présenter “Retrograde” son troisième album paru en juillet dernier, sans son second chanteur et guitariste Dave, manquant à l’appel depuis le début de la tournée et pour lequel nous n’aurons aucune explication. Andy a donc pour mission d’assurer le chant à lui seul sur la totalité des chansons qui ont initialement été créées pour deux. Avec un dynamisme à toute épreuve et une bonne occupation de l’espace scénique, le jeune frontman n’aura aucun mal à prouver qu’il n’a pas besoin d’un second appui.

Crown The Empire jouera plusieurs morceaux de son nouvel essai (dont les singles “Zero” et “Hologram”) mais aussi de très anciens tels que “Voices” sur laquelle Andy vérifiera que le public les connait bien : “Combien d’entre vous nous connaissent ? Levez la main. OK, maintenant on va vérifier que vous n’êtes pas des menteurs”, s’exclame-t-il avant de tendre le micro pour faire réciter les fans qui connaitront toutes les paroles. La salle est très bien occupée, malgré l’absence de Of Mice & Men, et on en oublierait presque sa venue initiale. L’audience se prête au jeu et participe dès qu’elle est sollicitée. Il faut dire que les quatre musiciens ont une énergie à la fois débordante et communicative.

Le rappel sera composé de trois morceaux issus de “Resistance: Rise Of The Runaways” (2014) et ce sera le single “Machines” qui clôturera ce set prolongé de huit à quatorze titres pour l’occasion, dans un Trabendo bouillant.

  

Malgré l’annulation de Of Mice & Men, cette soirée aura été réussie grâce à Crown The Empire qui, en prenant la relève, a montré qu’il était capable d’être une tête d’affiche et tout particulièrement Andy qui nous a presque fait oublier l’absence de son acolyte.

On souhaite maintenant un bon rétablissement à Austin de OM&M et le retour de Dave de CTE.

Setlist :

Are You Coming With Me?
Zero
The Fallout
Prisoners Of War
Hologram
Voices
Millennia
Memories Of A Broken Heart
Lucky Us
Weight Of The World
—-
Call To Arms (Act I)
Initiation
Machines