ReportsSlideshow

COREY TAYLOR – Forum Or Against ‘Em (02/10/20)

Corey Taylor sort son premier album en grande pompe avec un concert en streaming. L’artiste, accompagné de ses musiciens, investissait le Forum de Los Angeles pour une setlist incluant l’intégralité de “CMFT”, des reprises de Slipknot/Stone Sour et quelques surprises.

Le concert du monde d’après

Le groupe fait son entrée sur scène après quelques animations servant de pré-show. Les musiciens prennent place dans une arène sans public, sur une scène qui parait immense. Le concert démarre en trombe avec le single “HWY 666” et un Corey à la guitare très en forme. Il joue le jeu de l’interactivité en interpellant un public virtuel et prenant avec humour la situation inédite. “Halfway Down” passe bien en live, puis Corey joue les premières notes de “Stairway To Heaven” avant de se lancer sur “Silverfish”, l’une des ballades de “CMFT“.

The Corey Taylor Show

Égal à lui-même, Corey fait fi du contexte et arrive à puiser et projeter la même énergie que lors de ses concerts devant public. L’artiste prend visiblement beaucoup de plaisir à jouer avec ses musiciens. Leur complicité est plaisante à voir. Ils balancent “Song #3” à trois guitares pour un rendu résolument rock. Un rock, qui monte d’un cran avec “Everybody Dies On My Birthday”. Corey lâche la guitare pour se concentrer sur sa voix et c’est jouissif. L’enchaînement avec “Snuff” est tout simplement parfait. En confiance, Corey arrive à trouver une émotion sur le fil du rasoir, avec un morceau qu’il annonce toujours comme difficile pour lui. Mais Corey ne s’arrête pas là et envoie “Taciturn”. Une suite de titres puissants et poignants, sublimés par une interprétation d’une justesse implacable.

Un public virtuel mais présent

Corey Taylor joue le jeu à fond et n’oublie pas d’interpeler le public. Il prend son micro et admet être déstabilisé par la prestation. Le show reprend de plus belle avec des jets de flammes sur “Culture Head” et toujours autant de motivation. Corey passe derrière le piano et annonce avec beaucoup d’émotion qu’il a appris à en jouer récemment. Il dédie “Home” à sa femme puis se lance dans une interprétation magistrale de “Zzyzx Rd”. Un instant de grâce avec un morceau rarement joué en live.

Les titres défilent et Corey prend de plus en plus de plaisir et de confiance sur scène. Il semble donner tout ce qu’il a pour réjouir les fans du monde entier connectés pour cet évènement unique. Le final est explosif avec des morceaux bien connus et attendus comme “Through Glass” et une version full band de “Bother”. Corey et ses musiciens donnent tout sur “European Tour Bus Bathroom Song” et “CMFT Must Be Stopped”. C’est sur une scène enflammée et peuplée des danseuses de Cherry Bombs que le show se conclut.

Corey Taylor réussit le tour de force de faire vivre à distance un concert vibrant et puissant. Rien ne semble pouvoir arrêter l’artiste dans sa volonté de partager sa musique. Une seule chose à dire : merci !

Crédit photos : Steve Thrasher

Ecrire un commentaire

Marion Dupont
Engagée dans la lutte contre le changement climatique le jour, passionnée de Rock et de Metal le soir !