ReportsSlideshow

BETRAYING THE MARTYRS @ La Maroquinerie (14/09/19)

En ce samedi 14 septembre 2019, La Maroquinerie nous offre un plateau bien pêchu et surtout bien de chez nous. En effet, Betraying The Martyrs, tête d’affiche de la soirée, a invité ses copains de Novelists et FRCTRD. BTM nous présente son nouvel album “Rapture” sorti la veille, le 13 septembre. BTM a tout donné pour ce retour parisien !

À boire et à manger

19h30. Le quatuor parisien FRCTRD déboule sur scène. L’intention est bonne mais le résultat est un peu décevant. Les guitares sonnent peu, le chant est presque inaudible. Malheureusement, les garçons n’y sont pour rien. La faute à l’ingé son live qui mise beaucoup trop sur la batterie. On espère pour eux que le prochain concert au Cirque Electrique sera mieux géré du côté de la régie.

Quoi qu’il en soit, le public est conquis par cette prestation. Beaucoup de pogos, de headbangs et des applaudissements monstrueux lorsque les membres quittent la scène. Un petit show réussi, malgré les soucis divers de son.

20h15. Les gars de NOVELISTS arrivent sur scène, sourires aux lèvres. La chaleur monte d’un cran. Le son est beaucoup mieux géré. Matt Gelsomino (chant) nous dévoile une palette de voix incroyable. Du chant clair hyper doux et suave aux screams bien gras et puissants. Amael Durand (batterie) explose sa double pédale et nous pond des roulements monstrueux. Florestan Durand (guitare) fait péter les plombs à la foule avec ses divers solos bien techniques. Nicolas Delestrade (basse) plus discret sur scène, mais tout aussi doué et efficace que ses camarades, fait trembler les amplis de ses notes lourdes.

Les petits nous dévoilent un titre en exclu,”Headrush”. Un bel amuse-bouche pour nous faire patienter jusqu’au prochain album qui s’annonce bien lourd ! Après quarante-cinq minutes de show, les garçons sortent de scène épuisés, trempés, mais ravis. Et l’auditoire aussi. Bien chauds pour accueillir comme il se doit les BTM.

Une tête d’affiche digne de ce nom !

21h30. BETRAYING THE MARTYRS foule enfin les planches de La Maroquinerie. La foule est en délire. Quelle joie de les voir ici. Pour rappel, les Parisiens ont eu de gros soucis en tournée cet été. Leur van a pris feu et tout le matériel a malheureusement disparu. Mais le groupe, tel un phœnix, a su revenir de ces cendres, encore plus fort qu’avant.

C’est donc remonté à bloc que le set commence. Une setlist aux petits oignons. Composée de moitié par des morceaux du nouveau disque “Rapture“. “Ignite” ouvre le bal musette, suivi par “Eternel Machine”. On retrouve également “Down”, “Parasite” ou encore “Monster”. Pas de doute, “Rapture” est bel est bien un album live. Il vous prend aux tripes et vous arrache la tête.

Evidemment, le sextette n’oublie pas pour autant ses classiques. Dans le désordre : “Where The World Ends”, “Lost For Words”, “The Swarm”. Les fans sont servis.

De l’énergie à revendre

Le set se déroule sans accroc et s’enchaine avec une maîtrise impeccable. Sur scène, les gars sont très concentrés mais kiffent l’instant. Ils échangent leur place, sautent un peu partout et surtout… sourient beaucoup. En particulier Victor Guillet (claviers/chant clair). Le public leur rend bien à coup d’aide sur les chœurs et slams de folies. Aaron Matts (chant) fait beaucoup participer l’assemblée, en donnant son micro à quelques privilégiés.

D’ailleurs, côté voix, celles des deux chanteurs se marient encore mieux en live. D’un côté la voix monstrueuse d’Aaron avec ses screams gras, de l’autre, le chant clair de Victor qui adoucie toute cette hargne.

Après une quinzaine de titres, le groupe quitte la scène. Bien évidemment, la formation revient quelques secondes après, pour un rappel endiablé. “Rapture” et “The Great Desillusion” terminent d’achever un public lessivé par les trop nombreux pogos, wall of death ou circle pit.

Un concert aux allures bon enfant. L’auditoire quitte la salle ravie de tant de chaleur humaine et de partage. Une belle date qui prouve encore une fois que le milieu du metalcore français a encore un bel avenir devant lui !

Betraying the Martyrs Setlist La Maroquinerie, Paris, France 2019, Summer Rapture

Ecrire un commentaire