ReportsSlideshow

BANDIT BANDIT @ La Maroquinerie (10/12/21)

Les Frenchies de Bandit Bandit étaient de passage à La Maroquinerie de Paris dans le cadre de leur tournée de fin d’année. RockUrLife était sur place et vous raconte.

D’abord prévu au Point Ephémère avant la pandémie, reporté plusieurs fois avant d’être finalement annulé, le groupe fait enfin son arrêt parisien en ce froid mois de décembre. Pour cette date, c’est la talentueuse CAVALE qui ouvre le bal.

Avec un charisme proche de celui de Gwen Stefani (le groupe a d’ailleurs repris “Just A Girl” à sa sauce) et des compositions rock et engagées, l’artiste récolte rapidement l’approbation du public, qui en aurait sûrement demandé un peu plus.

Un show incandescent…

Peu après 21h, et sous les acclamations d’une Maroquinerie pleine à craquer, la troupe menée par Maëva Nicolas et Hugo Herleman monte finalement sur scène. BANDIT BANDIT ouvre les hostilités avec “Néant”, single de son dernier EP Tachycardie. Un riff tapageur, une section rythmique lourde, il n’en fallait pas plus pour que la foule se déchaîne dès les premières notes et laisser un moshpit éclater au beau milieu de la fosse.

Un moshpit qui ne se calmera qu’à de rares occasions, car ce soir-là, Bandit Bandit fait la part belle à ses morceaux les plus incendiaires, comme le bien nommé “Fever”. Mais surtout le tube “Maux” dont une grande partie du public entonne aussi bien les paroles que le riff de guitare. La chaleur grimpe dans la salle.

Les interactions avec l’auditoire sont nombreuses, Maëva et Hugo clairement sur un petit nuage de se produire dans la capitale. La chanteuse se fendra même d’une promenade dans la fosse sur “Fever” et d’un crowdsurfing sur l’inédite “Points d’Sutures”, petite parenthèse très groovy dans cette soirée essentiellement rock.

…qui sait ménager son public

Si on imagine bien qu’une partie de la foule aurait aimé se donner à 100 % du début à la fin du concert, Bandit Bandit calme le jeu le temps de quelques chansons. En particulier sur le très beau “La Marée”, titre inédit là encore, sur lequel Maëva et Hugo chantent en duo, très complices, sous un jeu de lumières envoûtant.

Puis en moitié de set, la chanteuse nous annonce l’arrivée d’une invitée de marque, dont elle est fan depuis son adolescence. Frisson dans la salle lorsque l’illustre Mademoiselle K fait son entrée sur scène pour interpréter “Désorganisée” aux côtés du groupe. Un hymne féministe à peine plus posé que le reste du répertoire de la formation.

Bandit Bandit quitte la scène pour mieux y revenir, acclamés par la foule scandant le nom du groupe. Ce rappel s’ouvre sur la très jolie reprise du “Bonnie And Clyde” de Serge Gainsbourg. Et le groupe de terminer en beauté avec le massif “Nyctalope”, pour lequel le public donne à nouveau de la voix et forme un dernier moshpit pour conclure cette soirée en toute folie.

La discographie de Bandit Bandit se composant d’une poignée d’EP et de quelques singles, il fallait s’attendre à un set un peu plus court (une heure seulement). L’énergie dégagée sur scène et la communion avec le public faisait qu’on en redemandait encore. Ce sera donc pour une prochaine fois !

Bandit Bandit Setlist La Maroquinerie, Paris, France 2021

Ecrire un commentaire