ReportsSlideshow

BALTHAZAR @ La Cigale (12/02/20)

Les inépuisables Belges de Balthazar ont posé leurs valises deux soirs de suite à Pigalle. Ces deux dates sold out à La Cigale resteront certainement un épisode mémorable dans la tournée “Fever” à laquelle se consacre le groupe depuis une bonne année. On vous raconte la première soirée !

La Belgique à l’honneur

Issue de la scène rap bruxelloise en ébullition ces dernières années, la jeune BLU SAMU a la tâche de chauffer la salle. Devant son producteur chargé d’envoyer les parties instrumentales, elle occupe la scène avec aisance et partage librement sa joie et ses textes incisifs, entre rap et chant.

Si ce genre de performance n’est pas notre tasse de thé, on salue tout de même un sacré flow et une énergie communicative. Par ailleurs largement validés par le public.

Une grande effervescence se ressent dans la salle à l’approche de l’arrivée de BALTHAZAR. L’audience attend avec une certaine impatience l’une des formations belges les plus populaires des années 2010. Le quatrième album “Fever” (2019) a confirmé ce statut en assurant à ses auteurs une reconnaissance dans des sphères plus larges encore.

Les cinq musiciens s’installent devant un esthétique décor blanc. Parfait réceptacle pour les beaux jeux de lumière qui vont accompagner le set. C’est avec des extraits des premiers albums, “Applause” (2010) et “Rats” (2012) que le groupe entame un set prometteur. Tout en blanc, contrastant avec ses camarades sobrement habillés de noir, Jinte Deprez assure le chant sur “Do Not Claim Them Anymore”, qu’il partage ensuite avec Maarten Devoldere pour l’hymne “The Boatman”.

La fièvre du mercredi soir

Côté public, l’ambiance prend immédiatement. Les titres du dernier disque fonctionnent redoutablement bien sur scène, portés par la grande qualité du jeu des musiciens. “Wrong Faces” est ainsi annoncée par le groove irrésistible du bassiste Simon Casier. Le multi instrumentiste Tijs Delbeke, qui navigue essentiellement entre claviers et guitare, apporte la touche orientale du morceau au violon. La très classe “Phone Number” plonge ensuite la salle dans une atmosphère toute intimiste.

On redécouvre “The Oldest Of Sisters”, mise à jour avec une introduction aux cuivres, avant l’emballement génial du final. L’assemblée, désormais parfaitement chauffée, accompagne les puissants chœurs de “Blood Like Wine” assurés par l’ensemble de la bande. Peu bavards, mais reconnaissants, les musiciens introduisent leur toute dernière composition, “Halfway”, à la mélodie entêtante. Maarten Devoldere nous rend perplexe en faisant s’assoir la fosse sans donner de suite avant “Changes”. Mais qu’importe, l’étonnement cède rapidement la place à l’excitation avec la seconde moitié du set.

Une dernière ligne droite bien tracée

La température monte d’un cran quand la grosse ligne de basse de “Fever” retentit. Le single phare de l’album éponyme redynamise à point l’ambiance. Certains des morceaux les plus rock des Belges sont de sortie. Tous, à commencer par le chanteur blond, se lâchent complètement sur “I Looked For You” et “Entertainment”.

Rappelé à grands coups de pieds et mains de toute part de La Cigale, le groupe revient sur scène au goutte à goutte. Jinte Deprez au chant et à la guitare et Michiel Balcaen, d’ordinaire batteur, au saxophone commencent doucement avec “You’re So Real”. Le reste de la troupe reprend ensuite ses quartiers pour des interprétations enjouées de “Grapefruit” puis de la classique légèrement allongée “Bunker”.

Les cinq larrons de Balthazar ont mené la danse avec grande classe et énergie. Du premier au dernier rang, on gardera le souvenir d’un concert terriblement efficace. A noter que le concert a été capté par France TV et se revit en un clic !

Balthazar Setlist La Cigale, Paris, France 2020, Fever Tour

Ecrire un commentaire

Gabrielle de Saint Leger
Indie rock, folk, shoegaze, post tout, etc. -> https://www.last.fm/fr/user/stealthisystem