Reports

ARCHIVE @ Salle Pleyel (29/11/16)

En tournée pour défendre le dernier album “The False Foundation”, les Anglais se sont détournés de leurs habituels Grand Rex et Zénith pour investir une Salle Pleyel bien pleine pour l’occasion. Retour sur une performance aussi riche musicalement que visuellement.

20h, la salle se retrouve plongée dans la pénombre lorsque les Français de DR(DR)ONE prennent place, serrés au centre de la scène déjà occupée par tout le matériel de la tête d’affiche. Pour sa dernière date avec Archive, le groupe a trente minutes pour préparer au mieux une assemblée qui gagne en densité. Avec leurs expérimentations qui croisent drone, psychédélisme et free jazz, voire carrément dance avec le relativement joyeux “Dance With You”, les quatre musiciens livrent un set carré et progressivement convaincant.

Pendant le temps de préparation, un rideau de fines cordes blanches a été installé sur le devant de la scène. C’est entre lui et l’écran disposé en fond que les sept membres d’ARCHIVE arrivent les uns après les autres au son d’une intro qui devient de plus en plus lourde et qui se transforme en une “Driving In Nails” sombre et oppressante. Le mot “welcome” s’inscrit sur les deux écrans qui encadrent la scène, comme une invitation à pénétrer dans l’univers pesant et contrasté que les Anglais ont bâti autour des thématiques de “The False Foundation“. C’est d’ailleurs ce dernier album qui est au centre du show, de la setlist à la scénographie. Des silhouettes menaçantes, des défilements de lignes de code informatique, une pluie de points lumineux accompagnent entre autres un début de concert intense et rythmé par “Stay Tribal” ou encore les accents krautrock de “The False Foundation”.

Le rideau finit par tomber en milieu de set, révélant pleinement les musiciens au public captivé. Chanteuse du collectif depuis 2012, la jeune Holly Martin arrive pour les choeurs de “Crushed” puis occupe le devant de la scène avec “Hatchet”. Chaque membre joue avec une précision redoutable, justement rendue par la bonne acoustique de la salle. Le piano d’un Darius Keeler en grande forme vient souvent renforcer la justesse et la puissance de la voix de Dave Pen, notamment sur l’intro revisitée de “The Weight Of The World”, l’un des rares moments où la machine Archive ralentit le rythme.

La formation revient une première fois pour un rappel de cinq morceaux qui donne un bon aperçu de sa discographie. Le Archive récent est illustré par une “Bright Lights” décidément céleste et la nerveuse “Feel It”. On a même droit à un aperçu du futur du combo avec une nouvelle composition basée sur la voix d’Holly Martin et un duo piano/guitare, tandis que “You Make Me Feel” nous replonge en 1999 et que les dix minutes de “Controlling Crowds” nous envoûtent totalement.

Surprise, la bande revient une ultime fois pour une interprétation écourtée de son grand classique “Again”, sublimé par un Dave Pen habité.

Archive tourne tous les ans à guichets fermés en France et il est facile de comprendre les raisons d’un tel succès. Les Britanniques savent proposer à chaque tournée un set nouveau et original, en mettant en valeur leurs dernières sorties tout en les mêlant harmonieusement à une bonne dose des meilleurs titres de leur longue carrière. On se souviendra de leur passage à Pleyel comme celui d’un groupe passionné, inépuisable et généreux.

Setlist :

Driving in Nails
Sell Out
Stay Tribal
The False Foundation
Crushed
Hatchet
Kid Corner
Pulse
Splinters
The Weight Of The World
Bullets
Blue Faces
—-
Bright Lights
Unknown
You Make Me Feel
Feel It
Controlling Cro
wds
—-
Again

Gabrielle de Saint Leger
Indie rock, folk, shoegaze, post tout, etc. -> https://www.last.fm/fr/user/stealthisystem