ReportsSlideshow

ALTER BRIDGE @ Olympia (09/12/19)

Pour cette unique date française, c’est dans la mythique salle du Boulevard des Capucines que les Américains d’Alter Bridge vont dévoiler leur nouvel album “Walk The Sky” !

Malgré les mouvements sociaux et les difficultés de se déplacer dans Paris, la foule est au rendez-vous. Ainsi, après correction de la devanture, c’est bien THE RAVEN AGE qui ouvre la soirée. Le groupe anglais évolue dans un registre metal moderne/metalcore.

Mais depuis l’intégration de Matt James (chant), et ses caractéristiques vocales, le rendu est différent. Le socle musical est solide, les guitaristes se concentrent sur de bons riffs et l’ensemble donne de sa personne pour les chœurs. Le jeu de scène est lui aussi assez dynamique. Néanmoins, le décalage entre la voix de Matt et le reste est frappant, parfois curieux. Quoiqu’il en soit, l’Olympia répond présent et cette première demi-heure est à saluer.

Achtung!

Passé l’an dernier au Cabaret Sauvage, “ATTENTION ATTENTION” (2018) se voit maintenant propulsé sur la scène de l’Olympia. L’invité spécial SHINEDOWN est prêt à en découdre. Avec une heure au menu, les Américains ont tout prévu sur scène, le set up est imposant. “DEVIL” enflamme illico presto l’audience. Les vives réactions sont révélatrices : ils sont attendus. Tous vêtus de noir et de jaune, le public, lui, rougit de plaisir. D’ailleurs, il ne leur faut que quelques minutes pour se mettre Paris dans la poche. Le show à peiné débuté, Brent Smith (chant) descend dans le pit, la traverse, salue tous les photographes un par un, envoie des T-shirts dans la foule.

De “Diamond Eyes (Boom-Lay Boom-Lay Boom)” à “MONSTERS”, le poignant “GET UP”, l’incontournable “Cut The Cord”, Shinedown étale sa palette musicale. Même si l’on peut avoir une certaine réticence envers l’utilisation d’autant de samples ou d’un son de guitare ultra retouché, qui ne sonne presque plus comme une guitare, il faut bien avouer que le show est solide et bien mené. “BRILLIANT” termine une prestation de haute volée. Mission réussie pour Shinedown !

Kennedy, Tremonti, Marshall, Phillips : le combo gagnant

Mondialement salué, #1 au Billboard, ALTER BRIDGE marque 2019 de son empreinte. La sortie de “Walk The Sky” est une réussite et la tournée qui l’accompagne ne suscite qu’impatience ! Deux ans après l’Elysée Montmartre, le décor et l’histoire sont d’un autre niveau à l’Olympia. Quel set va nous proposer le quatuor ce soir ?

Les classiques, qu’attendent les fans, sont de sortie tels que “Isolation”, “Rise Today” ou encore “Blackbird”. Toujours parfaitement interprétés et ô combien fédérateurs. En revanche, c’est du côté du nouveau disque que va pencher notre expérience. Comme évoqué avec Myles Kennedy l’été dernier, ce sixième album présente des éléments inédits. Que ce soit dans sa composition ou dans le son, Mark et Myles ont élargi leurs horizons.

D’ailleurs, l’écoute des premiers singles furent surprenants. “Wouldn’t You Rather”, “Pay No Mind” et “In The Deep” suivent donc le mouvement, avec réussite. “Native Son” et “Godspeed” sont les deux autres titres, extraits du nouveau disque. Cela veut malheureusement dire que “Dying Light”, “Forever Falling” ou encore “Clear Horizon” ne sont pas au programme; quelle frustration !

Aller plus haut

Difficile de faire la fine bouche, le show est parfait. Les écrans apportent une certaine dynamique visuelle, le son et les lights sont superbes. Puis quel délice d’entendre et chanter “Cry Of Achilles” ou encore “Waters Rising” avec Monsieur Tremonti. Quel jeu, quelle technique… des soli incroyables qu’on apprend par cœur.

Puis, c’est le moment que choisit Myles, pour venir -seul- sur scène. Inédit et émouvant, il va reprendre “Hallelujah” avec une guitare ayant appartenu à Jeff Buckley. Quand on connait ce qu’il représente pour Myles, c’est plus qu’un événement. La guitare n’avait plus servi publiquement depuis 1995. Prêté par un collectionneur/vendeur parisien, ce dernier est pourtant décrié par tout le microcosme de la guitare vintage.

“Open Your Eyes” et “Metalingus” précédent le rappel avec une certaine nostalgie. Enfin, l’épique “Addicted To Pain” met un point final au concert.

Bien trop court ! Objectivement, on y serait resté la nuit entière. A la question “mais quid de la relève une fois les dinosaures à la retraite ?”. La réponse est : “Alter Bridge”.

Alter Bridge Setlist L'Olympia Bruno Coquatrix, Paris, France 2019, Walk the Sky

1 Commentaire

  1. Tout simplement génial. Premier concert metal de ma vie je ne connaissais que Myles Kennedy et son groupe mais le tout (les 3 groupes) c’était super. Merci à ma fille qui joue du metal à la guitare. Vos photos et votre site est remarquable. continuer ainsi.

Ecrire un commentaire