Reports

ALICE COOPER @ Dôme de Marseille (13) (20/11/10)

C’est sous une pluie battante que nous nous retrouvons dans la cité phocéenne pour assister au concert de BlackRain et de Monsieur Vincent Furnier alias Alice Cooper, qui se déroule au Dôme.

La fosse n’est pas entièrement remplie quand les jeunes haut-savoyards de BlackRain montent sur scène pour réchauffer les marseillais avec leur glam metal ! Durant une bonne demie-heure, les quatre membres vont délivrer toute leur énergie afin de faire bouger la foule, et cela fonctionne parfaitement : d’un bout à l’autre de la salle, le public se laisse porter par la musique du groupe. BlackRain est heureux d’ouvrir pour Alice Cooper et ça se voit : Max (guitare) et Matt (basse) parcourent la scène de long en large, débordants d’énergie, Swan assurant le chant et Frank cognant avec force sur les fûts. Un set composé de chansons issues de leur album “License to Thrill” mais aussi du nouvel opus “Lethal Dose Of…” à paraitre le 14 février 2011. Une chose est sûre, ce quatuor a une pêche communicative, le public s’en rend bien compte et apprécie. Un groupe à voir en concert !

21h sonne quand le rideau du Théâtre de la Mort est déployé, le show est sur le point de commencer. “School’s Out” retentit, le maître fait son entrée et met tout de suite le public dans l’ambiance ! Mr. Cooper enchaine avec “No More Mr. Nice Guy” qui sera repris par
toute l’audience. Les musiciens se montrent présents, avec une mention spécial au cogneur en chef, qui n’est d’autre que Jimmy De Grasso (ex-Megadeth et ex-Ozzy Osbourne). Arrive la célèbre “I’m Eighteen” sur laquelle les guitaristes Keri Kelli et Demon Johnson se feront entendre.

Une atmosphère cruelle s’installe et c’est sur “Wicked Young Man” qu’Alice transperce son bourreau pour ensuite se retrouver en camisole sur “Ballad Of Dwight Fry”. La voix est claire et nette, Cooper chante toujours aussi bien, et ne reposera pas sa voix de tout le concert. L’incontournable guillotine fait son entrée sur scène, le maître est décapité, et c’est avec sa tête sur la main qu’il entonnera “Go To Hell” suivie de “Cold Ethyl”.

La tout aussi sexy que sadique infirmière viendra injecter le “Poison” à Alice Cooper avec un seringue géante et le laissera renaitre sur “From The Inside”. C’est en fauteuil roulant que reviendra Alice pour “Nurse Rozetta”. Ensuite, on aura le droit aux ombres chinoise pour “Be My Lover” avant un moment de répit et de tendresse sur “Only Woman Bleed”. Ce titre nous mène droit à la pendaison avec “I Never Cry”. Les deux guitaristes nous gratifieront de magnifiques solis pendant “Black Widow Jam”. Le public est en transe alors que de l’autre coté, les musiciens se font plaisir ! “Vengeance Is Mine”, chanson extraite du dernier album en date nous emmène vers le jeté de colliers pendant “Dirty Diamonds”. Sur “Million Dollar Babies”, nous assisterons à un lâché de billets, qui sera suivi de “Killer” et de “I Love The Dead”.

Le monstre fera son entrée sur “Feed My Frankenstein” pour finir avec “Under My Wheels”, autant dire que le public est écrasé, tout d’abord par cette énorme et magnifique mise en scène, mais aussi par la forme olympique de Mr Furnier. Le public le réclame, il l’entend et refait apparition pour “Elected” pendant laquelle il fera flotter le drapeau français.

Alice Cooper finira son set comme il l’avait commencé avec “School’s Out” avant de nous remercier et quitter définitivement la scène pour ce soir.

C’est avec cette énorme claque que le public phocéen quitte le Dôme, des souvenir théâtraux pleins la tête et de la musique résonnant dans les oreilles !

Setlist :

School’s Out
No More Mr. Nice Guy
I’m Eighteen
Wicked Young Man
Ballad Of Dwight Fry
Go To Hell
Cold Ethyl
Poison
From The Inside
Nurse Rozetta
Be My Lover
Only Women Bleed
I Never Cry
Black Widow Jam
Vengeance Is Mine
Dirty Diamonds
Billion Dollar Babies
Killer
I Love The Dead
Feed My Frankenstein
Under My Wheels
—-
Elected
School’s Out

par Mario I.

Crédit photos : Mario I.