ReportsSlideshow

AIRWAYS @ 1999 (15/10/19)

Pour sa toute première tournée européenne en tête d’affiche, Airways était de passage à Paris pour une date unique au 1999 !

19h45. Un drapeau géant avec les mots “AIRWAYS – Word Of The Day” est hissé au fond de l’estrade. La petite salle du 1999 se remplit peu à peu, alors que les membres du groupe britannique WARGASM commencent à prendre leurs marques. Et c’est parti ! Pendant une vingtaine de minutes, le trio, visiblement survolté, offre un set énergique et efficace durant lequel il donne tout.

Comme le précise le chanteur guitariste, c’est la première fois qu’ils viennent à Paris et ils ont bien l’intention d’en profiter ! Sur scène, la complicité entre lui et la bassiste est indéniable. Ça crie, ça bouge dans tous les sens et la salle a l’air plutôt conquise par le rock énervé et bruyant du groupe.

Trente minutes plus tard, c’est au tour de AIRWAYS de faire son entrée. Le quatuor ouvre le concert avec “Alien”, sous les applaudissements du public. Après avoir assuré la première partie de Nothing But Thieves, Razorlight et plus récemment Deaf Havana, la formation, originaire de Peterborough au Royaume-Uni, compte désormais suffisamment de fans dans le monde pour entamer sa propre tournée européenne. Et ça commence ce soir, à Paris.

Les titres s’enchaînent et les fans, déjà bien échauffés par la première partie, ne cachent pas leur enthousiasme. Jake Daniels, le chanteur, nous fait même une démonstration de ses talents de rappeur à la suite de “Trampoline”, morceau lui-même aux sonorités assez rap. Il commence à faire chaud dans le très petit 1999. C’est à ce moment que le groupe annonce “ralentir un peu le rythme” avec “Starting To Spin”.

Mais l’assemblée ne fatigue pas et continue à chanter de plus belle. Ce soir, les quatre garçons offrent d’ailleurs à leurs fans parisiens une prestation de “The End”. Ça cafouille un peu sur la fin mais comme le précise Jack : “c’est la première fois que le groupe la joue en live”. On n’y fait même pas attention.

Très en forme, le frontman multiplie les échanges et les blagues avec la salle. A l’annonce du titre suivant, le tout dernier single “Out Of Luck”, il entame “Angel” de Robbie Williams, avant de se reprendre en rigolant. Après un peu moins d’heure, Airways clôture le set avec les morceaux de son premier EP, “White Noise Boys”, “One Foot”, “Reckless Tongue” et “Mate”, tous repris en chœur par les fans, totalement séduits.

Le quatuor quitte la scène après un dernier “merci”, sous les acclamations de l’audience qui espère bien un rappel. Malheureusement, au bout de quelques secondes, la formation sort des coulisses pour se fondre dans la salle et les lumières se rallument. C’est bel et bien la fin du concert.

Bien qu’un peu trop court au travers de ce show maîtrisé, dynamique et chaleureux, Airways était définitivement le mot et surtout le groupe du jour !

Ecrire un commentaire