ReportsSlideshow

AGAINST THE CURRENT @ La Maroquinerie (13/04/22)

Le groupe new-yorkais Against The Current était de passage à Paris dans une Maroquinerie pleine à craquer pour la promotion de son EP fever (2021). Retour sur un show bouillant.

C’est HALFLIVES qui se charge d’ouvrir les hostilités. Côté public, on voit bien que La Maroquinerie est déjà pleine à craquer. La formation italienne, désormais basée à Paris, sait captiver son public. Il faut dire qu’une partie de celui-ci est déjà acquis à sa cause. Beaucoup connaissent les paroles et accompagnent la chanteuse aux chœurs.


En s’adressant au public, Linda Battilani nous demande de faire du bruit pour l’autre groupe qui devait jouer ce soir, Yours Truly.  Ces derniers n’ont pas pu être de la partie à cause, encore une fois, de problème d’acheminements de leur équipement. Décidément. C’est ensuite au tour de la tête d’affiche de la soirée de se faire acclamer en bonne et due forme. Peut-être une façon de vérifier que l’assemblée est chaude pour la suite. Le concert reprend avec le nouveau single “Dynamite”. Et enchaîne avec une belle surprise : la reprise du “Welcome To The Black Parade” de My Chemical Romance, faisant exploser de joie la salle. Les flashs de portables s’allument en masse. Le set se conclut avec les tubes “Rockstar Everyday” et “Victim”, repris là aussi par une bonne partie de l’auditoire.


Extinction de voix mais pas des feux

Alors que l’excitation et la chaleur grimpent, le tour manager d’AGAINST THE CURRENT fait une apparition surprise. Celui-ci explique que le concert était à deux doigts d’être annulé en raison d’une légère mais bien réelle extinction de voix de Chrissy Costanza, la chanteuse. Chose qui s’est déjà produite la veille à en croire l’allusion faite au tout début du rappel. Il est alors demandé à l’audience de chanter “comme jamais” à chaque fois qu’elle tendra le micro vers la fosse. Évidemment, la salle toute entière accepte cette mission.

Quinze minutes plus tard, Against The Current entre en scène et entame “that won’t save us”, extrait de fever (2021). Les Américains enchaînent ensuite avec “again&again” du même EP et “Running With The Wild Things”, l’un des tubes du trio. Dans la salle, le public ne ménage pas sa voix. L’intégralité (ou presque) de la salle connaît les paroles par cœur, notamment celles du dernier single, “Wildfire”.

Comme si de rien n’était

Chrissy Costanza n’aurait pas trouvé meilleur public sur lequel s’appuyer. Heureusement, son extinction de voix n’a pas l’air très grave. Sans quelques rares approximations techniques, on ne croirait pas que la frontwoman avait failli annuler le concert en dernière minute. Elle se permet même de sortir de puissantes notes avec une facilité déconcertante. D’ailleurs, la seule allusion à ce pépin physique n’a lieu qu’en fin de soirée, lors du rappel, lorsque la chanteuse demande à La Maroquinerie de choisir entre un rappel plus court ou plus long, pour ménager ses cordes vocales.

Les échanges avec le public sont nombreux et très naturels. La formation plaisante à plusieurs reprises sur son niveau de français avant de demander, parfois, la traduction de certains mots. ATC ouvre même un débat sur la façon dont il est acceptable de manger un croissant. De part et d’autre de la scène, les sourires sont larges.

Le reste de la setlist, raccourcie par rapport aux précédentes dates de la tournée, navigue entre chansons du premier album, celles du deuxième (“Almost Forgot” a droit à une superbe version acoustique) ainsi que les différents EP d’Against The Current. La soirée se termine avec un rappel puissant qui fait hurler de joie la salle : “Legends Never Die”, utilisée pour les championnats du monde de League Of Legends, puis “weapon”, toujours extraite de fever.

À aucun moment le public ne cesse de donner de la voix et de s’époumoner à chanter les paroles. À tel point que Chrissy s’amuse à évoquer l’enregistrement de chœurs pour un prochain album non pas dans un studio mais à Paris, avec le public. Simple plaisanterie ou vraie idée ? L’avenir nous le dira. Against The Current sera justement de retour à Paris en décembre pour une date exceptionnelle (“on ne fait jamais cela d’habitude” nous dit la chanteuse) au Trabendo.

Against the Current Setlist La Maroquinerie, Paris, France 2022

Ecrire un commentaire