WITH CONFIDENCE @ Espace B (16/03/17)

Par Valentin Guérin le 19 mars 2017
Rédaction : Valentin Guerin

Après l'annulation de sa première date française fin 2016 aux côtés de Real Friends et Knuckle Puck, il nous tardait de découvrir sur scène la formation australienne pop punk à l'origine de l'efficace "Better Weather" sorti l'année dernière. Quelques mois plus tard, le quatuor réalise finalement son baptême de l'air en France, en tête d'affiche de l'Espace B.


En arrivant à la salle aux alentours de 20h, la peur d'être confronté à une salle vide monte car alors que très peu de promotion (pour ne pas dire le quasi néant) a été mis en place pour le premier concert français de With Confidence, peu de personnes sont présentes face au 16 Rue Barbanègre. Trente minutes plus tard, MILESTONES débarque sur scène et fort heureusement, l'Espace B semble plus rempli qu'espéré. Un remplissage certes à nuancer car bien en deçà des réelles capacités du lieu. Malgré une fosse disparate, les Anglais sont déterminés à présenter aux français leur EP "Equal Measures", paru en juillet dernier. Au programme, un ensemble de mélodies pop punk classiques au chant profond et empathique qui fait bonne impression, même si les guitares sont fortement mises en arrière durant l'intégralité du set. Le quatuor fait d'ailleurs sensation avec ses titres "Call Me Disaster" et "Shot In The Dark", joué dans une quasi-obscurité, seule une guirlande sur le pied de micro du frontman Matthew John Clark illuminant la salle. En somme, vingt-cinq minutes convaincantes avec un public réactif, qui n'annonce que du bon pour la prochaine date parisienne du groupe, en ouverture de Simple Plan au Bataclan.


Quinze minutes plus tard, les Canadiens de SAFE TO SAY se fraient un chemin vers l'estrade, sous de timides applaudissements. Formation emo qui ne paie pas de mine en apparence, celle-ci a tout de même quelques heures de route derrière elle, et vient nous présenter "Down In The Dark" (2016). Du rentre-dedans "Only Rain" au calme "Tangerine", le registre du quatuor assimile une certaine brutalité proche de Brand New aux vocalises de Vic Fuentes, pour un résultat rapide, non aseptisé et justement réalisé. Tout comme lors de Milestones, l'audience entassée apprécie la performance des Canadiens, clappant des mains lorsque demandé, et secouant la tête sans retenu.


Bien qu'encore relativement inconnu en France, le quatuor australien est attendu de pied ferme. En guise de bienvenue, deux drapeaux français sont offerts à WITH CONFIDENCE, dont un avec le logo de la formation dessiné dessus, qui seront affichés fièrement sur les cabs des guitaristes Inigo Del Carmen et Luke Rockets. Des suites d'un "comment ca va, Paris ?" annoncé par le frontman-bassiste Jayden Seeley, le quartette débute son set sur les chapeaux de roue avec l'efficace "Voldemort", morceau d'ouverture de "Better Weather". Regard fixé sur un point, la prestance vocale de Seeley est de rigueur, alors que ses camarades s'occupent de la scénographie et des interactions avec l'assemblée : des claps lors des bridges de "Archers" et "Tonight" aux phrases françaises ballantes du guitariste Del Carmen, en passant par les phases hyperactives de Rockets, détonantes de l'outro basse-voix de "Higher" et de l'interpretation à la guitare de "Long Night", le set des Australiens est travaillé et tempéré, quelques peu automatique, ne laissant que peu de place à l'erreur.


Alors que With Con a sorti deux EP autoproduits en amont de son premier album ("Youth" en 2013 et "Distance" en 2015), c''est bien ce dernier que les rockeurs viennent défendre en priorité. Fait assez rare pour le préciser, c'est en intégralité que "Better Weather" sera exécuté de façon décousue. Entre "Keys" présenté et chanté par un Inigo Del Carmen en short et en tongues, "Gravity" annoncée comme "la chanson racontant le fait que nous souhaitions faire de la musique" ou encore "Waterfall" durant lequel le second couplet ne sera pas chanté par Seeley, amusé par le manque de réactivité de l'auditoire, on redécouvre sous une nouvelle forme l'essai des musiciens, agrémenté par d'anciens titres aux réalisations plus lestes (notamment "Godzilla"). Finalement, après quarante-cinq minutes et un rappel plus que maladroit, Espace B oblige, la troupe de Jayden Seeley revient pour deux dernières chansons, "London Lights" au timide circle pit et "Keeper", criée par la majorité du public.


The Wonder Years à La Maroquinerie, Beach Slang aux Etoiles, With Confidence à l'Espace B. De plus en plus de concerts d'artistes émergents organisés par de grands tourneurs sont lésés par un manque évident de promotion et de travail. Bien que les sets furent globalement réussis d'un point de vue musical, la soirée aurait nettement pu être amplement meilleure avec un peu plus de rigueur et de soin de l'organisateur. Gardons cependant un peu d'optimisme pour la suite car, comme dirait With Confidence : "despite the weather, it gets better".


Setlist :


Voldemort
Archers
Tonight
Dinner Bell
Gravity
Keys
Higher
Long Night
Godzilla
We'll Be Okay
Waterfall
----
London Lights
Keeper

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des remontées de contenus de plateformes sociales. En savoir plus. OK