THE DEAD DAISIES @ Le Trabendo (06/05/18)

Par Chante Basma le 08 mai 2018
Rédaction : Chante Basma / Crédit photos : Emilie Bardalou

Ils sont de retour, pour vous jouer un mauvais tour... ah non, pour vous jouer du rock n'roll des familles !


Aperçu au Hellfest 2017 et récemment passé avec Audrey Horne, les Allemands font leur retour dans la capitale. THE NEW ROSES est une formation hard rock, à la limite du rock US. Quoiqu'il en soit, le public étant venu festoyer ce soir, la musique du quatuor s'y prêtera sans soucis. Mené par le charismatique Timmy Rough, et sa voix bien rocailleuse, nos voisins font d'emblée une bonne impression. La foule, déjà bien attentive, apprécie et s'adonne à quelques choeurs bien placés. Le dernier album en date, et troisième, "One More For The Road" (2017) est principalement au programme avec "Evil Wildheart", "Forever Never Comes" ou bien "Life Ain't Easy (For A Boy With Long Hairs)". Bien que les titres se différencient parfois par leurs rythmes, difficile de trouver un vent de fraîcheur et d'originalité au travers de la musique. Enfin "Thirsty", du précédent album, conclue ce set énergique et placé sous le signe, quelque peu nostalgique, du bon vieux rock n'roll qu'on pourrait écouter aisément sur la route 66.

 

 

Le set des Allemands ayant étonnement débuté plus tôt que prévu, les Américains feront de même. Après avoir joué dans cette même salle fin 2016 avec The Answer, THE DEAD DAISIES semble apprécier la chaleur et la condensation qu'offre le Trabendo. Le collectif -les musiciens ne veulent pas de l'étiquette de supergroupe- revient avec un nouvel effort studio sous le coude. "Burn It Down", comme son nom l'indique, n'est pas un concept album rendant hommage aux ballades. L'entrée en matière se fait en force avec "Resurrected", "Rise Up" et "Make Some Noise" ! John Corabi, Doug Aldrich, Marco Mendoza, le taulier David Lowy et le petit nouveau Deen Castronovo font entrée remarquée. Les membres affichent de larges sourires et Corabi tape la pose pour la horde de photographes présents, mais pas seulement !

 

 

Avec des morceaux beaucoup plus heavy, l'approche live éveillait quelques craintes. Quid de l'énergie et de la folie qu'ils arrivaient à imprimer d'un bout à l'autre du set ? Le pari est finalement réussi ! Les nouveautés se voient comme sublimées en live. Si l'écoute du disque pouvait parfois devenir pénible, l'épreuve de la scène renvoie toute crainte aux oubliettes. "Dead And Gone", "What Goes Around" ou encore "Can't Take It With You" en sont les preuves. Difficile aussi d'échapper aux excellents titres que sont "Mexico", "Song And A Prayer" ou le très punchy "Mainline".

 

 

Après une rapide présentation sous le signe des reprises rock et de la bonne humeur, Aldrich nous gratifiant d'un moment d'impro rap, "Long Way To Go" et la reprise de "Midnight Moses" emmènent Paris tout doucement vers la fin. "Judgement Day" et le redoutable "Helter Skelter" mettent un point final à la représentation.

 

 

Il est facile d'affirmer que ce concert fut très bon. Ne nous en privons pas ! The Dead Daisies a, de nouveau, conquis le public français/parisien et le nouvel album s'affirme bien sur scène. S'il y avait deux petits reproches à faire : un set délaissant un peu trop les premiers albums -logique- et un public parfois beaucoup trop spectateur, c'est du rock n'roll nom de Dieu ! Passé cette séance improvisée de sauna, c'est avec un esprit résolument positif que le weekend prend fin !


Setlist :


Resurrected
Rise Up
Make Some Noise
Song And A Prayer
Dead And Gone
Mexico
What Goes Around
Last Time I Saw The Sun
Can't Take It With You
All The Same
Bitch
With You And I
Mainline
Long Way To Go
Midnight Moses
----
Judgement Day
Helter Skelter

Les photos du concert

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des remontées de contenus de plateformes sociales. En savoir plus. OK