SOLIDAYS 2017 - Jour 3 (25/06/17)

Par Anthony Bé le 04 juillet 2017
Rédaction : Anthony Bé / Crédit photos : Emma Birski

Troisième et ultime journée de cette 19ème édition avec une programmation "Solidays" davantage axée grand public pour ce dimanche : L’Amomali de -M-, Mat Bastard mais aussi quelques surprises !


A-VOX (Domino) -  Ce dernier jour marque retour du soleil et de la chaleur sur l'Hippodrome De Longchamp (27°c), soit la journée la plus chaude de cette édition. Notre dimanche débute au chapiteau blanc du Domino avec Anthéa et Virgile, duo ardennais/lillois que nous avions découvert en 2015 au Main Square Festival puis au Cabaret Vert. Depuis, les deux frères et soeurs en ont fait du chemin, en ouvrant notamment pour Miyavi (en 2015 et en mai dernier), Twenty One Pilots et dernièrement pour Mat Bastard. Cette performance d'une heure à Solidays démontre que la chanteuse/claviériste et le batteur se sont clairement améliorés depuis leurs débuts, en tout point : que ce soit dans la performance, la communication ou musicalement.

 

 

Côté performance, il n’y a qu'à voir la nouvelle mise en scène en début de set, illustrant avec brio le nom du groupe, A-Vox signifiant en latin "sans voix". Affublés de masques estampillés "Chic Is The New Punk", les deux musiciens débarquent ainsi pour débuter l'intro aux percussions avant de les retirer et commencer le set avec "Monster". Sur les douze morceaux de la setlist, seul "One Day" est tiré du dernier EP "Resist" paru en 2016, les autres étant tous des inédits, qui figureront très certainement sur le premier album studio à venir, produit par un certain Mat Bastard. Comme il est courant chez A-Vox, les morceaux, plus variés qu'auparavant, oscillent entre la langue de Shakespeare et la langue de Molière et sont toujours aussi engagés. Par exemple, la frontwoman Anthéa, tout en brandissant le drapeau LGBT, dédiera "Idole" à Alex, un homosexuel qui a été torturé puis jeté du haut d’un immeuble par les autorités tchétchènes, ainsi qu'à tous les autres victimes du génocide en Tchétchénie que personne n’évoque.

 

 

Cet engagement et cette fougue n'ont aucun mal à galvaniser le Domino et dès le second morceau "Jungle", le chapiteau, déjà sous le charme du duo, se transforme alors en trampoline jusqu'à la dernière note du final "N'Oublie Pas". Le jeune public de Solidays se reconnaissant dans les valeurs portées par A-Vox, dont l'avenir s'annonce plus que prometteur ! Petite info exclusive : un nouveau single est prévu pour le mois de septembre.

 

 

MAT BASTARD (Bagatelle) - En parlant de valeurs, s'il y a bien un artiste qui représente l'esprit Solidays à lui tout seul, c'est bien Mat Bastard. A peine A-Vox terminé que commence à l'autre extrémité de l’Hippodrome de Longchamp le show de l’ex-frontman de Skip The Use. Inutile de préciser que les festivaliers sont au rendez-vous pour ce qui sera l'une des meilleures prestations de ce Solidays 2017. Si certains trouvaient le premier album "LOOV" pas assez rock n'roll, ces derniers risquent d'être surpris en assistant aux versions live des morceaux, assurément taillés pour la scène.

 

 

La scène, Mat Bastard la maîtrise avec perfection, haranguant le public, au départ timide, dès le premier titre, "Wild". Tout souriant et plus en forme que jamais, il tombera par ailleurs rapidement le T-shirt pour rester, comme à son habitude, torse nu. Dès lors, la pelouse de Bagatelle finira sans dessus dessous, les spectateurs obéissant au doigt et à l'oeil de l'hyperactif chanteur, ne faisant qu'un avec l'ex-Skip The Use. Sans surprise ou presque, le disque est interprété dans sa quasi totalité, comme lors de sa release party à La Maroquinerie, y compris le single "More Than Friends" qui verra la participation d'A-Vox. Solidays aura droit à un morceau supplémentaire, "Vivre Mieux", totalement en français contrairement aux autres chansons.

 

 

Autrement, la setlist inclura deux chansons de Carving (le groupe punk de sa jeunesse ayant joué par surprise l'an passé à Solidays), dont fait également partie Mike et Olive, à ses côtés depuis toujours. Evidemment, Mat ne reniera pas son passé et finira son concert par deux incontournables de Skip The Use, "Ghost" et "Bastard Song". C'est une tradition chez lui, Bastard terminera le set avec un bout du "Porcherie" des Bérurier Noir entonnant avec les festivaliers tel un hymne : "La Jeunesse Emmerde Le Front National !".

 

 

Cette célébration des valeurs partagées avec le festival solidaire, à savoir le vivre ensemble, la tolérance et l'unité autour de l'amour et du rock n'roll, on aurait préféré qu'elle aie lieu, non pas à 17h, mais sur la plus grande scène de Solidays en guise de concert de clôture tant le set de Mat Bastard est on ne peut plus fédérateur.

 

 

LAST TRAIN (César Circus) - Encore une erreur de programmation des organisateurs. Pourquoi mettre Last Train en même temps que DIPLO et ELECTRO DELUXE et qui plus est, sur l'une des plus petites scènes de Longchamp ? Le quatuor de Mulhouse, qui met d'emblée tout le monde d’accord dès les premières notes, est pourtant habitué des plus grands festivals et autres concerts dans les quatre coins de l'Hexagone et possède l'étoffe des plus grands. Même si la majeure partie des festivaliers préféreront aller à Bagatelle et au Dôme, les vrais fans de Last Train répondent, eux, présents pour cette dernière date de la tournée "Weathering" et feront une ovation finale après "Holy Fire", que le groupe mérite amplement. Entendre du rock n'roll pur et dur à Solidays, ça fait du bien !

 

 

LAMOMALI DE -M- (Paris) - Pour le concert final de cette 19ème édition, Solidays mise cette année sur Matthieu Chedid alias -M- venu présenter son nouveau projet Lamomali, formé avec Toumani Diabaté, son fils Sidiki Diabaté et Fatoumata Diawara. L'occasion d'interpréter les compositions originales du dernier album "Lamomali" dont "Le Bal De Bamako" avec en guest Oxmo Puccino comme sur CD, quelques classiques de -M- tels que "Mama Sam" en ouverture mais aussi une reprise du "Sauver L'Amour" de Daniel Balavoine.

 

 

Le tout chanté en malien accompagné de la kora, un instrument à cordes traditionnel. Ce mélange entre pop rock et musique traditionnelle malienne nous aura fait voyager et danser l'espace d'une heure, aidé par une incroyable scénographie, chaque chanson ayant son propre tableau tout aussi exotique.

 

 

Finalement, rien de mieux que d'achever ce Solidays avec un spectacle grand public, sans couleurs ni frontières, empreint d'énergie positive.

 

 

Sous une chaleur estivale, cette dernière journée ensoleillée, certainement la meilleure de ce Solidays 2017, aura rassemblée autant d'artistes fédérateurs et porteurs de vibes positives, assez pour tenir une année entière. On repart donc de l'Hippodrome De Longchamp, totalement à bloc, avec le sourire aux lèvres et plein d'espoir, espoir qu'un jour le sida puisse disparaître définitivement.


Une 19ème édition réunissant 169 312 festivaliers contre 202 000 l'an dernier, soit 30 000 en moins. Cette baisse de fréquentation est liée aux drames qui continuent hélas de se produire dans le monde, à l'arrivée de nouveaux festivals à Paris, mais aussi au manque d'artistes fédérateurs en têtes d'affiche (même s’il y en a eu quelques uns comme The Prodigy ou Mat Bastard).


Si l'appel à Emmanuel Macron n'a, pour le moment, pas été entendu, ce dernier préférant faire de la boxe et jouer au tennis lors des journées olympiques à Paris. A sa place, il enverra donc Agnès Buzyn, Ministre de la Santé vendredi et Nicolas Hulot, Ministre de la Transition Ecologique Et Solidaire le samedi, tout comme Françoise de Nyssen, la Ministre de la Culture le même jour.


Reste à savoir maintenant si la promesse d'allouer 0,7% du PIB de la France pour l'aide publique au développement des pays les plus pauvres d'ici 2022, jamais tenue depuis 47 ans, sera respectée par le nouveau Président de la République. Tel est l'objectif du "Printemps Solidaire" lancé par Solidarité Sida. Le prochain rendez-vous est par ailleurs fixé au 17 septembre pour un concert-meeting géant à la Concorde.


A l’année prochaine pour la 20ème édition, toujours à l'Hippodrome De Longchamp !


Jour 1 - Jour 2 - Jour 3

Les photos du concert

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des remontées de contenus de plateformes sociales. En savoir plus. OK