NO ONE IS INNOCENT @ La Cigale (21/11/18)

Par Olivier Gestin le 26 novembre 2018
Rédaction : Olivier Gestin / Crédit photos : Olivier Gestin

Après une très longue tournée à travers toute la France, No One is Innocent, dans le cadre de la promo du dernier album "Frankenstein", attendait cette date de La Cigale depuis longtemps. Là où le public parisien a vu le groupe naître, comme l'a rappelé Kemar. Familles, amis, fans et presse étaient bien sûr tous présents dans une salle quasi sold out.


Pour cette occasion, ce soir c'est le jeune groupe nantais KO KO MO, habitué à se produire au Ferrailleur, qui assure la première partie. Le duo guitare/batterie va très vite réussir à mettre l'ambiance grâce à son énergie et son rock survitaminé. Les deux feront d'ailleurs une reprise du "Personal Jesus" de Depeche Mode avant de terminer le set.

 

 

La salle se remplie au fur et à mesure avant l'arrivée de NO ONE IS INNOCENT acclamé et applaudi par toute la salle. Le show est déjà bien rôdé et il est centré sur des morceaux des deux derniers albums, "Propaganda" et "Frankenstein". Les titres du dernier album sont déjà des classiques et le premier sera d'ailleurs "La Gloire Du Marché" suivi de "Silencio". Les titres s'enchaînent au rythme des slams, avec une rage scénique comme Kemar, Shanka et Popy savent transmettre. Toujours proche de leur public, on verra les musiciens reconnaitre leurs potes dans La Cigale, montrant une joie et une émotion particulière ce soir. "Kids Are On The Run", "Ali (King Of The Ring)", "Les Revenants" et "Djihad Propaganda" suivront avant de revenir sur la piste du premier album par lequel tout a commencé il y a presque vingt-cinq ans, "La Peau", repris en choeur par toute l'assemblée. Shanka fera un solo de guitare avant la reprise du set avec "Bullet In The Head" de Rage Against The Machine, qui est bien évidemment l'ADN de No One, comme le précise Kemar.

 

 

Il n'y a aucun temps mort, les membres transpirent le rock n'roll sans fioriture et ça fait du bien de voir que No One fait encore parti de l'un des plus grands groupe de rock français. Le premier guest de la soirée sera Yann Coste des Fills Monkey, l'ex-batteur de No One Is Innocent, en grande forme, viendra taper sur "Liar" suivi de "Drugs" sur lequel Kémar demandera, comme à l'accoutumée, aux filles de monter sur scène durant ledit morceau. Bref, un bon vieux bordel général où les musiciens porteront des masques de catcheur mexicain pour le fun. Deuxième guest ce soir : Fred Duquesne de Mass Hystéria, qui est également le producteur du dernier album. Ce dernier viendra tenir la guitare de Popy sur "Charlie" tiré de "Propaganda".

 


Le rappel arrive déjà, avec l'intro stridente et le riff de "Frankenstein", sûrement l'un des meilleurs titres du dernier disque. Les slammeurrs reprennent de plus belle et les No One termineront leur set de 90 minutes avec "20 ans", "Chile" et l'incontournable "What The Fuck", pour terminer la soirée en beauté. Les musiciens n'hésiteront pas à venir saluer le public du premier rang avant de tenter eux mêmes un dernier slam dans la foule pour Popy, Bertrand et Kemar.

 

 

Quel concert ! Des musiciens au top de leur forme et une setlist parfaite. Ce soir l'émotion des musiciens était palpable après vingt-cinq ans de carrière et leurs fans ont montré, durant toute cette tournée, leur fidélité sans faille.


Setlist :


La Gloire Du Marché
Silencio
Kids Are On The Run
Ali (King Of The Ring)
Nomenklatura
Les Revenants
Djihad Propaganda
La Peau
Bullet In The Head
Liar (Machine À Rêver)
Drugs
Charlie
----
Frankenstein
20 ans
Chile
What The F**k

Les photos du concert

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des remontées de contenus de plateformes sociales. En savoir plus. OK