MILES KANE @ La Cigale (04/10/18)

Par Céline Brégand le 08 octobre 2018
Rédaction : Céline Bregand / Crédit photos : Michela Cuccagna

Miles Kane a fait son grand retour à Paris, jeudi à La Cigale, pour défendre son troisième opus "Coup De Grace". Un concert à guichet fermé, court mais intense. Marqué par une apparition inattendue, qui aura rendu ce concert inoubliable.


Un quart d'heure avant l'heure programmée, le trio français JUNIORE débute son set. Pop acidulée et nostalgique façon La Femme x L'Impératrice. Les deux musiciennes assurent aux claviers, à la batterie et au chant. Tout comme le troisième membre, masqué du début à la fin, intrigant. Certains spectateurs sont déjà fans et ondulent au rythme de ces ballades. D'autres se laissent entraîner par l'énergie et la bonne humeur du groupe.

 

 

Lorsque MILES KANE entre sur la scène de La Cigale, le public accueille comme il se doit le lad anglais qui leur avait tant manqué. Cinq ans après son dernier album, il vient défendre un "Coup De Grace" marqué par une rupture, très rock. Si ce troisième opus ne nous avait pas convaincu, Miles Kane, en véritable bête de scène, le défend à la perfection. Et nous convainc. Avec son bandeau de maquillage argenté et pailleté sur les yeux, le chanteur des Rascals court d'un bout à l'autre de la scène, serre des mains, se penche en arrière, enchaînant les riffs sur une guitare en équilibre sur son torse… Miles Kane donne le ton. Le public danse, saute, chante sur "Inhaler" comme sur "Loaded", coécrite avec Jamie T et Lana Del Rey. L'Anglais enchaîne les titres, longuement applaudi entre chaque chanson. Sur "Cry On My Guitar", Miles Kane s'amuse à descendre la fermeture éclair de sa combinaison, ondulant comme un serpent.

 

 

Soudain, le chanteur appelle sur scène un ami. Crâne rasé, lunettes de soleil, l'assemblée met quelques secondes à comprendre que l'homme qui vient de débarquer sur scène n'est autre qu'Alex Turner, le compère de Miles Kane dans The Last Shadow Puppets. Une excitation palpable monte de la salle, surprise, et extrêmement heureuse d'accueillir le leader des Arctic Monkeys. Elle accompagne le duo pour l'interprétation de "Standing Next To Me", issu du premier album de TLSP. Les paroles, connues par cœur, sont chantées à tue-tête et les deux amis offrent à l'audience parisienne un vrai moment de scène, dont tous se souviendront. À la fin du morceau, l'auditoire applaudit longuement et Miles Kane enchaîne avec son classique "Colour Of The Trap", devant une Cigale surexcité.

 

 

Alternant meilleurs morceaux de son nouvel album et de ses deux précédents, Miles Kane offre à ses fans de tous âges un excellent concert de rock alternatif purement britannique. Très proche de son public, il l'enjoint à chanter avec lui, hurle un "Paris I fucking love you" pendant le dernier morceau, "Come Closer", et semble épanoui sur scène, profitant des applaudissements le plus longtemps possible et offrant des rallonges à ses chansons à plusieurs reprises, comme sur "Don't Forget Who You Are". Le poing levé pendant "Coup De Grace", Miles Kane nous fait sentir qu'il est de retour.

 

 

 

On pouvait s'attendre à une reprise du "How Do You Sleep?" de John Lennon, puisque la veille, sur France Inter, il avait sous-entendu qu'il la jouerait un jour. Mais c'est finalement "Hot Stuff" de Donna Summer que Miles Kane décide d'interpréter à La Cigale, injectant une nouvelle dose de bonne humeur à cette soirée.

 

 

Seul regret, un set d'une heure seulement, certes intense, mais sans rappel, malgré l'espoir de nombreux fans, réfractaires à quitter la salle. On en aurait bien repris encore un coup !


Setlist :


Too Little Too Late
Inhaler
Silverscreen
Cry On My Guitar
Loaded
Standing Next To Me
Colour Of The Trap
Counting Down The Days
Wrong Side Of Life
Killing The Joke
Rearrange
Don't Forget Who You Are
Hot Stuff
Coup De Grace
Come Closer

Les photos du concert

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des remontées de contenus de plateformes sociales. En savoir plus. OK