HER @ La Gaîté Lyrique (11/04/17)

Par Céline Brégand le 15 avril 2017
Rédaction : Céline Bregand / Crédit photos : Emma Birski

Pour son premier show à Paris en tête d'affiche, Her avait choisi La Gaité Lyrique. Après deux premiers EP prometteurs, le duo de soul-pop-rock français devait faire ses preuves en live. Pari réussi avec un concert énergique, maitrisé et captivant.  


On débute la soirée avec ZÉFIRE, artiste québécois en featuring sur plusieurs chansons de Her. Pendant près d'une demi-heure, sous des lumières bleues et rouges, le chanteur/rappeur et son DJ s'efforcent de réveiller un public peu enthousiaste. Leurs morceaux entre hip hop, soul et rap, pourtant de qualité, sont peut-être trop calmes pour l'assistance qui ne les aide pas beaucoup. "Il faut pas que je vous laisse tiède sinon ça va être la première et la dernière fois que je fais une première partie !", lâche ZéFIRE avec humour et un éternel sourire. Il s'efforce de faire participer l'audience à renfort de "clap, clap", "hands up", cris et autres astuces mais la sauce a du mal à prendre au-delà des premiers rangs. Un morceau plus énergique et rappé réveille tout de même La Gaité Lyrique qui applaudit plus longuement la performance. Pour son tout premier show dans la capitale, le Québecois aurait pu rêver meilleure auditoire. Cependant, ZéFIRE n'a pas dit son dernier mot et reviendra sur scène le temps de plusieurs chansons, aux côtés des Français.


Le public trépigne, il est là pour voir HER, le duo rennais qui monte ! Deux EP, "Her Tape #1" et "Her Tape #2", à leurs actifs, des critiques élogieuses, Victor Solf et Simon Carpentier sont très attendus pour ce premier concert en tête d'affiche à Paris. Petits génies de la pop-soul-rock et féministes, les deux amis démontrent, ce soir, qu'ils maîtrisent aussi bien le live que le studio.


C'est tout en élégance, vêtus de costumes noirs et de chemises blanches que Victor et Simon arrivent sur scène dans la pénombre et entament le set par "We Choose/Good Night". Ambiance intimiste alors que la salle est pleine à craquer. Lumières et son impeccables. Trois musiciens les accompagnent, à la basse, à la batterie, au clavier et au tambourin. "Bonsoir Paris !", lance Victor après ce premier morceau prometteur, un large sourire se dessinant sur son visage. Les mots à l'audience seront rares et pourtant, la communication sera intense, Her sachant créer ce lien unique et indescriptible avec son auditoire, rien qu'avec sa musique. Ce lien qui se brise une fois le concert terminé et dont on ressent alors le manque, comme au sortir d'un rêve.

 

 

La performance est prenante de bout en bout. Les voix de Victor et de Simon hypnotisent, sensuelles, tout en justesse et habiles. Les rythmes varient. Sur "Quite Like" notamment, les montées en puissance sont suivies de retours au calme à la limite de la frustration, Simon passant d'une voix franche à une voix presque murmurée, accroupi sur le bord de la scène avant de se relever et de repartir sur un rythme très énergique. Victor s'empare parfois du clavier et Simon assène des riffs de guitare qui prennent plus d'ampleur que sur les EP.

 

 

Les trois autres musiciens assurent et la communication entre les membres est au beau fixe. Regards complices et embrassades en fin de set. Mention spéciale au bassiste, d'une énergie folle dont les dreadlocks volent et tournoient au grès des lignes de basse. Il se retrouve sur le devant de la scène plusieurs fois et l'assemblée acclame cette performance passionnée. Quant à ZéFIRE, il revient sur scène pour "Queens" et "Swim" qui emballent le public, connaisseur, qui ne peut s'empêcher de chanter lui aussi. Sur plusieurs morceaux, deux jeunes femmes, aux voix superbes, les rejoignent également au choeur, notamment sur "Union" et "Blossom Roses", à la fin de laquelle Simon réclame des applaudissements pour elles.

 

 

Her offre ainsi une performance de près d'une heure vingt avec, non pas un, mais deux rappels. Victor impressionne sur la reprise de Sam Cooke, "A Change Is Gonna Come", sa voix provoquant des frissons dans la salle, pourtant bouillonnante. Lors du deuxième rappel, alors que le bassiste est encore en coulisses, Victor reprend avec joie "Let's Stay Together" d'Al Green. Le set se termine par une deuxième interprétation de "Five Minutes", dans une ambiance survoltée. La salle danse et chante à tue-tête alors que Her livre une ultime performance étincelante.

 

 

Le public sort de La Gaité Lyrique ravi et rempli de bonnes énergies, saluant un concert vibrant et sincère. Ode à la soul, ode à la femme, Her a, ce soir, ébloui ses fans parisiens avec un show maîtrisé, sous un superbe jeu de lumières.


Setlist :


We Choose/Good Night
Neighborhood
Pov
Union
Blossom Roses
Jeanie J
Quite Like
Five Minutes
Swim
----
Queens
Her
A change Is Gonna Come
----
Let's Stay Together
Five Minutes

Les photos du concert

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des remontées de contenus de plateformes sociales. En savoir plus. OK