HELLFEST 2018 - Quel bilan ?

Par Chante Basma le 02 août 2018
Rédaction : Chante Basma / Crédit photos : Olivier Gestin, Emilie Bardalou

Dimanche soir ou lundi matin, place au retour pour les milliers des festivaliers. Tandis que la nostalgie en frappe plus d'un, se pose aussi des questions quant au déroulé du festival. Alors qu'en retenir ?

 

 

 

La machine du Hellfest est désormais bien rodée. D'année en année, l'organisation gomme peu à peu ce qui ne marche pas et sublime ce qui marche. De plus, les investissements sont colossaux pour un festival qui ne dure que trois jours.


On l'a bien compris, le confort des festivaliers est important, afin de profiter au mieux du week-end sachant que les conditions météo sont, d'année en année, rudes; et ce n'est pas prêt de changer.


Pour cette treizième édition, le Hell City Square a été quelque peu ajusté, la décoration améliorée. L'entrée elle est identique, avec notre magnifique cathédrale. Le système installé l'an dernier permet d'absorber plus rapidement l'arrivée des festivaliers, surtout le matin.


Passons au vif du sujet avec l'espace concert :


- Le devant des MainStages et de la Warzone est désormais pavé. Pour lutter contre la poussière, le vent étant assez omniprésent sur le site, cette solution a donc été prise. Malgré les interrogations et les critiques, les pavés ont pleinement réussi l'objectif. Et pour ceux qui craignaient que l'ambiance en pâtisse, la réponse est négative.

- Le remplacement et la construction d'un nouveau bar entre les MainStages : l'édifice et la décoration sont magnifiques, il n'y a rien à redire à ce sujet. Néanmoins la taille de l'installation semble avoir posée des soucis à bon nombre.

- Juste derrière, deux énormes murs d'eau installés firent joie. Imposante mais fort utile, la structure fut accueillie plus que positivement.

- Côté MainStage, on note également un réaménagement des points merch officiels des groupes et du stand de dédicace; bien mieux qu'auparavant.

- Enfin, quelques structures furent ajoutées entre l'entrée et le merch officiel du festival pour pouvoir s'asseoir.


Certaines améliorations sont donc très notables, d'autres un peu plus discrètes.


Quelles critiques pouvons-nous apporter sur cette nouvelle expérience du côté de Clisson ? Les voici.

 

 

Les + :


- Une programmation très variée encore, la part de renouvellement est toujours importante.

- Une ambiance relativement bonne, les concerts aidant bien évidemment !

- Les installations rafraîchissantes.

- L'organisation qui ne cesse d'apporter des modifications, améliorations d'année en année.

- Enfin une cashless intégrée au bracelet, il était temps !

 

 

 

Les - :


- La multiplication abusives des chaises pliantes. Que ces chaises soient tolérées pour se poser quelques instants, évidemment. Que certains restent posés avec dans le pit, dérangent ceux qui les entourent, et devenir par la même occasion désagréable, c'est NON.

- Le son relativement décevant mis à part quelques groupes (les tops étant Iron Maiden et surtout Parkway Drive).

- La Valley se doit d'être aménagée. Le terrain et les débris de roches au niveau de la barrière sont vraiment désagréables.

- La pelouse, contrairement à une édition passée, ne tient plus. Quid de la pelouse spéciale ? Ou est-ce la météo qui est trop excessive ?

- Le Hellfresh devient quelque peu inutile avec les deux murs installés. L'espace pourrait être revu.

- L'espace restauration -et surtout le revêtement- semblent à bout de souffle.

- L'espace bar entre Altar et Temple créé toujours autant de bouchons monstres aux heures de pointe.

- Les files interminables du merch officiel du festival. Pourquoi ne pas ouvrir un stand dès le jeudi au Hell City Square ?


Mais la différence entre points positifs et négatifs est en faveur du négatif ?! Certes. Mais le festival s'améliorant de plus en plus, les petits et gros défauts encore subsistants sont plus rares et sautent aux yeux. Ce constat servira (ou non) pour mettre le doigt sur ce qui n'est pas encore au top.

 

 

   

 

Enfin, abordons un sujet plus que sensible aujourd'hui et qui est malheureusement présent dans tous les festivals et autres événements rassemblant de large foule. Il serait temps que la prévention contre le harcèlement sexiste/sexuel soit davantage mis en avant, car elle est pour l'heure inexistante. La parole se libérant davantage encore, les faits qui remontent ici et là sont intolérables et il serait temps de montrer l'exemple et de sensibiliser ceux qui ne comprennent rien.


La diffusion de spot/message/animation sur les écrans des différentes scènes, entre deux sets, serait déjà un excellent début.


Enfin, notons le petit cadeau de l'organisation qui a lâché une poignée de noms en vue de la prochaine édition. De quoi nous faire patienter avant les prochaines annonces à la rentrée et la mise en vente des pass !


2019 on arrive !

 


Jour 1 - Jour 2 - Jour 3 - Bilan

Les photos du concert

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des remontées de contenus de plateformes sociales. En savoir plus. OK