GIRLS IN HAWAII @ Casino De Paris (12/04/18)

Par Chloé Bougraud le 16 avril 2018
Rédaction : Chloé Bougraud / Crédit photos : Rodolphe Goupil

Ce n'est pas plus de cinq mois après leur dernier concert parisien que les gars de Girls In Hawaii nous ont donné rendez-vous. Blotti dans le chaleureux Casino de Paris, la soirée promettait d'être délectable. On vous raconte.


Il est 20h et la douceur de LOMBOY se répand dans la salle. Tanja, accompagnée de ses trois musiciens, est venue nous présenter "Warped Caress", un EP dans lequel se mêlent une voix vaporeuse et palette pop légère et japonisante. La charmante Autrichienne ne semble pas réellement à l'aise sur scène et l'entrain du public met du temps à se faire sentir : loin d'être hypnotisée, la salle est partagée entre l'envie de se laisser porter par les ballades planantes et la méfiance trop évidente de la lead singer. Autant dire que les quelques interventions de ses compères, bien plus boutes-en-train qu'elle, viennent détendre l'atmosphère.


La salle s'est bien remplie lorsque les six Belges de GIRLS IN HAWAII débarquent sur les planches. C'est un début en demie-teinte que le sextette nous offre. Voguant entre ses deux derniers albums, "Nocturne" sorti en septembre dernier et "Everest" (2013), Girls In Hawaii semble peiner à emmener dans son univers cotonneux des fans à première vue enthousiastes à son arrivée. Les ballades folk doucerettes pourtant si captivantes en version studio telles que "Changes", "Switzerland" ou encore "Misses" sont interprétées sans réelle profondeur. Les musiciens restent en surface, l'assemblée en retrait.

 

 

L'arrivée de "Not Dead" vient réveiller les esprits. L'un des singles les plus appréciés et chantonnés de "Everest" résonne toujours aussi bien après cinq années. L'audience conquise, le show peut enfin débuter. Crescendo, la soirée prend un tournant plus électrique et passionné. Sous les lumières de faisceaux et flashs futuristes, Antoine Wielemans et sa clique se laisse porter par le presque rétro "Time To Forgive The Winter" et son garage rock adolescent ("From Here To Here", 2004), le plus dark "Up On The Hill" ou encore le très mélancolique "Birthday Call".

 

 

Après avoir repris en main la tournure de leur set, les mecs de Girls In Hawaii ne peuvent évidemment nous décevoir et nous laissent profiter des notes de "Rorschach" avant de faire place nette quelques courts instants. Le rappel en deux temps restera dans nos têtes un moment grâce à une reprise du "AM 180" de Grandaddy rondement mené et à un destructeur "Plan Your Escape", qui nous laisse repartir, coeur lourd, larme à l'oeil, l'envie de plonger sa tête dans du gin.

 

 

Après quatorze ans à sévir, le gang de Girls In Hawaii n'a pas perdu de sa superbe. La seconde moitié du concert a sans aucun doute rattrapé le démarrage bancal de nos Belges qui se sont finalement vus acclamés par des fans ravis de s'être déplacés.


Setlist :


This Light
Indifference
Changes
Switzerland
Misses
Blue Shape
Not Dead
Sun Of The Sons
Time To Forgive The Winter
Walk
Monkey
Up On The Hill
Colors
The Fog
Road To Luna
Birthday Call
Rorschach
----
Guinea Pig
Flavor
AM 180
----
Plan Your Escape

Les photos du concert

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des remontées de contenus de plateformes sociales. En savoir plus. OK