DON BROCO @ Le Trabendo (05/11/17)

Par Valentin Guérin le 09 novembre 2017
Rédaction : Valentin Guerin / Crédit photos : Nicko Guihal

Quelques semaines après un set remarqué au Lollapalooza Paris, Don Broco était de retour en ce début novembre dans le cadre d'une mini-tournée européenne prenant fin le 11 novembre prochain à l'impressionnant Alexandra Palace de Londres. Les Britanniques s'apprêtant à sortir en février leur troisième album studio "Technology", cette date parisienne au Trabendo est donc l'occasion rêvée pour le quatuor d'offrir aux Français un petit amuse-bouche digne de ce nom, dans une salle à la proximité encore de mise.


En ce dimanche soir, étant donné la promotion légère de ce concert, il n'est pas surprenant de ne pas voir foule accueillir BOY JUMPS SHIP dans l'enceinte du Trabendo. Quatuor alternatif originaire de Newcastle, ce dernier est venu défendre corps et âme sur scène "Wake Up", son premier album sorti l'année dernière, ainsi que son EP "Lovers & Fighters" (2014), pour le premier concert français de sa carrière. Si "Make You Proud" ou encore "Burn" font effet sur l'instant, la performance des Anglais nous conduit globalement vers des contrées pop punk/alt rock très communes et sans surprise, et ce, malgré la bonne humeur communicative du frontman Si Todd et l'énergie déployée par les musiciens. En somme donc, un show en partie convaincant mais aux sonorités trop faciles sur les bords, ne laissant que peu de souvenirs mémorables de ces trente minutes de set.

 

 

Alors que le monde a fini par pointer le bout de son nez (nous sommes bien loin du sold out, restons honnêtes), c'est au tour du charismatique et attendu quatuor britannique DON BROCO de pousser la chansonnette pendant une heure et demi. La dernière fois que le groupe a foulé le sol d'une salle française en tant que tête d'affiche, cela remonte à octobre 2016 à La Maroquinerie de Paris, dans une salle bondée à souhait et sous une ambiance électrique. Aujourd'hui en pleine période de transition entre "Automatic" (2015) et "Technology" (2018), la formation n'en est pas pour autant déstabilisée, loin de là. Toujours avec pêche, dynamisme et groove, Rob Damiani (chant), Simon Delaney (guitare), Tom Doyle (basse) et Matt Donnelly (batterie) - accompagnés en live par Adam Mar aux claviers - délivrent comme à leur habitude une performance précise, directe et franche, entre cascades de tubes et explosions de choeurs, avec une simplicité presque provocante. De l'introduction (et nouveau single) "Technology" aux désormais incontournables "Everybody", "Fire" ou "Automatic", il semble difficile de rester de marbre des deux côtés de l'estrade, tant pour les hyperactifs musiciens que pour la fosse réceptive, entre danse, mouvements de foule et cris de joie quasi constants. Contrairement à une grande partie des groupes alt rock du moment, Don Broco possède un jeu intense et très complexe en live, méritant l'attention qu'il génère.

 

 

 

A quelques semaines de la sortie de son nouveau format, Don Broco profite de cet instant pour présenter en live quelques unes de ses nouveautés, au style toujours aussi singulier, à l'instar du sombre "Stay Ignorant" ou de "T-Shirt Song" durant lequel de nombreux(ses) fans enlèveront leur maillot de corps et les agiteront au dessus d'eux tel un lasso, à la demande du groupe. Drôle d'expérience ! Autre moment d'exception, la version acoustique de "Whole Truth" et l'introduction unplugged de "Yeah Man", qui offriront un véritable moment de repos et permettront une pure contemplation du talent vocal de Damiani, au timbre de voix à couper le souffle. Si, à la longue, certains morceaux finissent par se ressembler sur quelques aspects structurels, il n'empêche que le show carré, minimaliste et habilement maîtrise des Anglais efface ce ressenti, notamment grâce à des prestations toute en puissance de "Money Power Fame" et la clôture théâtrale signée "Pretty".

 

 

 

La complicité que l'on retrouve entre Don Broco et son public semble inchangée malgré le temps qui passe et le succès qui se profile pour ce quatuor british, à notre plus grand plaisir. En moins de deux heures, les Britanniques nous ont, une nouvelle fois, comblé de leurs hits et de leur interprétation grandiose, sans fioriture.


Setlist :


Technology
Everybody
Superlove
What You Do To Me
Fire
Automatic
Hold On
Actors
You Wanna Know
Stay Ignorant
Whole Truth
Yeah Man
Thug Workout
I Got Sick
Priorities
Further
Money Power Fame
Nerve
T-Shirt Song
Pretty

Les photos du concert

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des remontées de contenus de plateformes sociales. En savoir plus. OK